FEEDEEFAT

Communauté de gainers, feedees et feeders francophone
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La grasse matinée (attention, érotisme léger)

Aller en bas 
AuteurMessage
fossilman
Passe à table


Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 19/11/2017

MessageSujet: La grasse matinée (attention, érotisme léger)   Mer 11 Juil 2018, 20:37

Imaginez

Vous avez tiré les rideaux. Une lumière déjà vive illumine la chambre. C'est la fin de la matinée, quasiment 11 heures, un dimanche. Vos yeux s'habituent doucement à l'astre du jour. Votre chérie fronce légèrement les sourcils, et son nez légèrement en trompette remue un peu comme celui de "Ma sorcière bien aimée". Elle murmure d'une voix de velours, mais à peine audible dans son demi-sommeil, votre nom, puis s'assoupit de nouveau. Vous prenez le temps de détailler son visage, l'air attendri. Hélios donne à sa crinière auburn et frisée des reflets cuivrés. Elle a votre âge, mais contrairement à vos pattes d'oies et vos rides d'expression naissantes, cette jolie bouille lui enlève facilement cinq ans. Ses yeux sont pour le moment mi-clos, mais vous aimez vous perdre dans ce mordoré qui vous rappelle l'automne où vous l'avez rencontrée. Sa tante aime lui pincer un peu les joues, qu'elle a fort rebondies, vous préférez les caresser du revers de la main. Toujours sans être pleinement réveillée, sa bouche pulpeuse sourit. Des lèvres naturellement charnues et d'un rose foncé soutenu, entrouvertes pour laisser passer ses deux incisives supérieures, des dents du bonheur immaculées. Ses expirations soufflent vers vous un air délicatement parfumé, alors que votre bouche sent le rat mort si la chambre dans laquelle vous dormez est trop sèche. En vous levant pour boire une gorgée d'eau, vous vous appuyez malencontreusement contre son sein gauche, grand comme deux fois votre main. Elle croit que vous voulez autre chose, vous marmonne un "Pas maintenant". Une fois l'étreinte accidentelle relâchée, elle retrouve sa sérénité mais ne se réveille toujours pas. Vous faites quelques pas jusqu'au bar réfrigéré, très silencieux, sortez un gobelet jetable en plastique recyclé, le tout avec une discrétion qui vous épate. Vous voulez encore quelques minutes regarder son décolleté vertigineux, son bidou plus large que ses seins, orné de vergetures plus ou moins récentes et donc de différentes couleurs, et formant un dôme quasi parfait. Vous aimez jouer avec son nombril relativement profond, mais c'est plutôt un moment fugace du soir que du matin. La couette ressemble à un champ de bataille, votre place est découverte; en ce qui concerne la sienne, la literie recouvre le bas de son corps, de son intimité à ses chevilles. Ses pieds, plus larges que longs, et le haut du corps subissent l'air encore frais malgré le soleil déjà haut; vous avez cherché l'inspiration de votre sortie de l'après-midi en ouvrant la fenêtre. Elle n'est pas frileuse, mais ce changement de température de la pièce la réveille pour de bon. Elle attrape la couette, faussement pudique en voyant vos yeux se remplissant de désir. Elle sait que vous adorez quand ses tétons se durcissent à cause du froid ou de ses propres fantasmes.
"J'ai faim. D'un brunch", croit-elle utile de préciser. Elle donne l'air de minauder en prononçant cette phrase. Elle sait que pour vous, les deux types de faim sont érotiques.
Vous appelez la réception. Le temps que votre commande soit livrée dans votre chambre, vous détaillez votre plan pour la suite de la journée: la fraîcheur matinale est illusoire, l'après-midi sera chaude. Vous avez prévu une sieste crapuleuse, puis jeux de rôle, une passion commune, jusqu'à ce que la soirée vous attire vers la plage, une plage où grosses, gros et personnes comme vous les admirant peuvent profiter des délices estivaux sans préjugés.
Le repas arrive dans un plateau comme il se doit. Vous vous débrouillez pour faire le faire tenir sur vos quatre genoux. Elle vous donne les saucisses et les haricots, vous lui donnez une double ration de tartines à la gelée de coings. Et ainsi de suite jusqu'à ce que le plateau soit vide. Chaque bouchée est comme un petit moment d'extase qu'elle semble savourer comme si c'était le dernier. La regarder manger avec gourmandise est un de vos moments préférés de la journée: peu importe le plat ou le moment de la journée, du moment qu'elle trouve l'aliment à son goût, c'est avec la passion du rat de Ratatouille et avec plus de sensualité que Jessica Rabbit qu'elle ne fait plus qu'une avec la nourriture. Alors que vous ne faites qu'obéir à vos instincts. Vous appréciez la magie qu'elle apporte dans votre vie, elle mesure votre droiture à sa juste valeur. Vous êtes le premier à ne même pas envisager de la tromper.
Vous ne manquez jamais une occasion de lui déclarer votre amour, elle vous a donné une raison d'arrêter de courir après des chimères. Elle est en effet chaque jour un peu plus indispensable à votre vie, elle qui a hanté vos nuits avant même que vous ne sachiez son nom. Petit veinard, vivre avec un rêve n'est pas donné à tout le monde.
Je vous laisse, petit couple sorti de mon imagination, teintée d'un soupçon de nostalgie. Ne faites pas trop de bêtises!
Revenir en haut Aller en bas
Arnthor
Timidou


Masculin Nombre de messages : 23
Age : 19
Localisation : Mayenne 53
profession : étudiant dessinateur
loisir : déssiner cuisiner et admirer des formes
Date d'inscription : 16/02/2018

MessageSujet: Re: La grasse matinée (attention, érotisme léger)   Lun 23 Juil 2018, 00:53

c'est vraiment cool ^^
Revenir en haut Aller en bas
 
La grasse matinée (attention, érotisme léger)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Questions à l'attention de Pierre Gaona
» L'indice de masse grasse (IMG)
» Jalex, nouveau a Grasse
» C'est parti, tout le monde en voiture, attention au départ
» une matinée pleines d'émotions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEEDEEFAT :: Médias :: Litterature !-
Sauter vers: