FEEDEEFAT

Communauté de gainers, feedees et feeders francophone
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Statuette

Aller en bas 
AuteurMessage
fossilman
Passe à table


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 19/11/2017

MessageSujet: La Statuette   Lun 09 Juil 2018, 19:12

Journal intime de Démétria, 1er jour, 5h30:

Mes yeux sont encore collés. Café noir, rillettes du Mans et ça devrait le faire. Je ne pourrais me permettre de manger des aliments aussi périssables loin de tout pendant la campagne de fouilles. Il y a suffisamment de femmes dans l'équipe pour que chaque genre ait ses commodités séparées (douche écologique et toilettes sèches). C'est entre autres pour ça que j'ai choisi cette université plutôt qu'une autre pour poursuivre mes études. L'autre principale raison est leur champ d'expertise: le néolithique en Méditerranée. On doit d'abord baliser le site, avant le milieu de matinée si possible. Au delà, il fera trop chaud et se sera vraiment insupportable.

2ème jour, 19h45.

L'espace est bien délimité, on a affaire à un ensemble cultuel. Pour l'instant, rien à signaler du point de vue architectural. Plan classique, structures en mégalithes de type dolmen. Présence de rares gravures géométriques. Le plafond présente des traces de suie. Analyse requise en laboratoire d'échantillons (rechercher les isotopes du carbone, spectrométrie de masse, et tutti quantti . Tant qu'à parler italien, pourquoi ai-je envie de pepperoni dans ma pizza? L'un de mes collègues a eu une rentrée d'argent inattendue, c'est jour de fête!

3ème jour, 11h51

Je n'en peux plus, 42 degrés à l'ombre c'est assommant! Le paysan voisin aime les vieilles pierres. Il nous a offert des pastèques. Elles sont hors calibre, c'est pour ça qu'il est généreux. Je dois avouer qu'avec cette canicule et tout le sel dans la nourriture de ces derniers jours, de l'eau sucrée ça fait du bien. Fouilles interrompues jusqu'à 21 heures. Le directeur de fouilles ronge son frein, il a des délais à tenir. Mais il ne peut pas risquer des insolations. Moi tant que j'ai de juteux quartiers de ses fruits, tout va bien...

4ème jour, 18h.

Les autorités locales ont inspecté le chantier. Il a fallu bâcher vite fait avant que l'orage inonde nos vestiges inestimables. En y réfléchissant, c'est inhabituel un site mégalithique en bas de pente. Devant notre professionnalisme, ils nous ont laissé poursuivre. Il ne pleut plus depuis 10 minutes, la température est tombée à 26 degrés, contre 39 avant l'orage. Je constate que malgré nos efforts, le paléosol a été creusé sur 3 centimètres dans un rayon de 2 mètres autour du carré que je fouille aujourd'hui. Il semble néanmoins qu'en dessous, un objet précieux a été enfoui, je vois ça entre autres à la différence de couleur entre les deux couches de sédiments sous mes yeux.

5ème jour, 9h01
Nous devons digérer la mauvaise nouvelle. Une erreur de comptabilité nous empêche de poursuivre nos travaux comme prévu. Il ne nous reste que deux jours sur place, ce qui fait 7 jours au lieu des 14 prévus initialement. Je ne sais pas si c'est la météo ou le manque de temps à venir, mais un jeune stagiaire s'est permis de dire: "Evidemment, c'est la grosse qui trouve!" en parlant de mes observations de la veille. Vais devoir remplir trois lignes dans la rubrique incidents de son rapport de stage, pas besoin de ça! Moi aussi je suis énervée, il est de nouveau prévu 36 degrés cet après-midi. Mais l'un dans l'autre, ils ont mal géré l'eau, alors heureusement qu'il y a assez pour tout le monde vu qu'on ne reste finalement qu'une semaine, je vois bien le coup du "elle garde tout pour elle, elle n'en a pas besoin". Je déchante, ça commençait bien avec ces sanitaires de chantier flambant neufs, pourtant!

6ème jour, 23 h 59/00h04 (transcription du dictaphone)
La nuit est tombée, je dois vite prouver l'intérêt de ma découverte. Quelques secondes avant qu'on ne me fasse sortir du chantier. Ils ne peuvent pas me payer double. Pourtant, si c'était mon propre maître de stage de l'époque à ma place, on l'
aurait laissé continuer, même gratuitement. Bref. 10, 9, courage, je commence à voir quelque chose. Un dernier coup de brosse à dents, purée que la gangue est indurée! 6, j'entends un bruit de pieds nerveux derrière moi.2...ouf c'est bon, mazette la blancheur de cet objet est aveuglante, ce sont des pieds on dirait. Un bras levé en signe de victoire. Je me retourne, 5 en signe du rab' qu'on m'accorde. On ne m'entend pas râler, c'est bien. Le type est à 15 mètres. Extraction complète en présence de toute l'équipe demain dernier jour, je protège l'artefact. Un ou une jaloux(se) ne risque pas de me voler. Le vigile qui me surveille de loin est un ancien membre des forces spéciales.

7ème et dernier jour, 12h00
Je suis aux anges! Pour une raison très personnelle et invraisemblable. Le vent a changé de sens, il fait 31 degrés, chaud mais sans plus si on compare aux autres jours, mais ce n'est pas ça. Ce n'est pas non plus pour la salade à la feta maison prévue pour le repas d'adieu à ce site, même si j'en raffole. Je ne suis plus une scientifique là, je n'ai jamais été aussi fière de toute ma vie! Pensez donc! 27 personnes de tous horizons, attendant patiemment de voir cette statuette au grand jour. Ce n'est pas la première fois, mais ça fait du bien ces regards (presque tous) bienveillants penchés sur votre travail. Mais ce n'est pas ça qui me donne envie de sauter de joie sur place. C'était presque irréel. Elles et ils étaient prêts à consigner bien sagement cette déesse de la fécondité dans le catalogue (formes très généreuses, boisseau de blé dans la main gauche, corne de taureau dans la main droite). Le matériau était inhabituellement précieux, le style trop récent par rapport au reste du site, mais rien de choquant non plus. Par contre, la finesse des traits du visage...qui est cette rousse (parce que oui, ce visage est pigmenté!)? Mais, mais, mais on jurerait que c'est moi! Le swag, non? afro
Eh ouais, je suis une déesse, mon gars!

Deux semaines après
J'aurai l'honneur de présenter l'ensemble des résultats de la campagne de fouilles, quand tout sera analysé, et quand on sera pourquoi, avant que le site ne soit déserté, un ou plusieurs individus a voué un culte à ma personne, je veux dire, à mon double du passé. Sachant que le site n'est fouillé qu'à 33,8 %. Je ne peux m'empêcher de rire quand je pense au langage que j'ai eu juste après avoir rencontré ce visage, mon visage...L'étudiant s'est excusé, c'est bon pour cette fois, une divinité doit se montrer clémente. Je suis rationnelle, mais on annonce une baisse des récoltes dans la région où se trouve ce fameux site, une hausse dans l'arrondissement de mon musée de rattachement, et je note un changement d'attitude étrange chez mes collègues, particulièrement masculins mais pas que. On s'assure que je ne manque de rien, on utilise un langage châtié en ma présence. Et que fait ce poème en grec ancien dans ma boîte mail? Le vocabulaire, la syntaxe sont typiques du VIème siècle avant l'ère commune, mais ne correspondent à aucune oeuvre connue? Plus étrange encore, j'entends ces mots alors que je suis seule devant mon ordinateur et que mon son est toujours coupé quand je travaille...


Revenir en haut Aller en bas
Jean.Racine
Passe à table


Féminin Nombre de messages : 31
Age : 23
profession : Étudiante
loisir : Écrire des histoires
Date d'inscription : 28/01/2018

MessageSujet: Re: La Statuette   Ven 27 Juil 2018, 00:51

Suite ?
Revenir en haut Aller en bas
fossilman
Passe à table


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 19/11/2017

MessageSujet: Re: La Statuette   Ven 27 Juil 2018, 10:41

Compte-rendu du Congrès de la société archéologique de Trifouillis les Oies

Je passe en dernière dans ce congrès, comme il s'agit souvent de ménager l'effet de surprise pour les grandes découvertes, c'est bon signe. Et en effet, après les tessons d'amphores gallo-romaines dans un chantier préventif avant construction d'un hangar logistique pour site de vente en ligne, une précision grammaticale dans la langue maya grâce à une stèle dans le fin fond du Yucatán et une dispute stérile concernant un sabre brisé d'un obscur shogun, ma découverte dénote, et de loin, et ce sans même tenir compte des phénomènes inexpliqués dont j'avais pu être témoin.

Je suis plus éloquente que d'habitude en évoquant notre campagne de fouilles. Ma restitution des termes techniques en grec ancien est plus fluide, comme si cette langue devenait ma langue maternelle à la place du français. Je me sens vraiment bien, et quand j'en arrive à l'étude détaillée de la statuette, j'entends des "Oh!" dans l'assistance. Quelque chose me met brièvement mal à l'aise. On passe d'une communauté scientifique sceptique par nature à quelque chose qui commence à ressembler à de la dévotion. Certains regards sont troublants, je ne les aurais jamais crus capable d'être exaltés.

C'est au buffet succédant au congrès que les choses prennent une tournure franchement surnaturelle.
J'avais faim, et en plus, j'avais noté que l'offre d'aliments proposée était trop faible pour une telle assistance. Je me suis dit, "ah si seulement il y avait plus de p...". Pas le temps de finir ma phrase. Je vois apparaître une miche de pain qui se fait aussitôt débiter en fines tranches, idéalement calibrées pour servir de canapés! Je n'ai pas bu, je ne suis pas fatiguée, je ne suis pas sous l'emprise de drogue...la statuette! Je l'ai gardée près de moi. Non, ce n'est pas possible! Enfin, Déméter! Euh, Démétria!
DEMETER! DEMETER! DEMETER! Scande la foule.
Eh bien, moi qui voulais avoir du temps pour comprendre ce phénomène...Une des rares personnes qui ne soit pas tombées dans ce culte étrange me dit quand même ceci:
"Ils vous considèrent comme la réincarnation de la déesse grecque des moissons. Et je dois avouer, que si je n'en savais pas plus, ces yeux verts qui émettent de la lumière quand vous faites apparaître du pain me subjugueraient aussi". Cet homme disparaît sous mes yeux, puis je perds connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
fossilman
Passe à table


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 19/11/2017

MessageSujet: Re: La Statuette   Ven 10 Aoû 2018, 15:27

Rapport de l'interne
"Jeune femme de type européen, la trentaine, obésité morbide de classe 1. Les pièces d'identités fournies classent la patiente en catégories CSP supérieures. Groupe AB positif. Pas d'antécédents familiaux de maladies métaboliques, présente une hypotension prononcée à 9/4 et une hypoglycémie relativement grave à 0,69. L'historique des prélèvements sanguins permet d'établir une physiologie étonnamment bonne pour une personne de cette corpulence, liée selon toute vraisemblance à une activité physique soutenue. La cause des symptômes est rapportée selon des témoins dignes de confiance comme étant d'origine indéterminée si l'on fait fi d'une manifestation d'ordre surnaturelle d'après la thèse hardie de l'un d'entre eux."
Quatorze heures plus tard
"Si la patiente semble tirée d'affaire et pourra regagner son domicile demain matin, plusieurs particularités physiologiques semblent à retenir: son métabolisme semble extraordinairement efficace, à tel point que les fonctions excrétrices de son organisme semblent superflues. Les produits à base de Poacées semblent de plus renforcer ses organes des sens en termes de performances."
"La patiente a signé sa décharge d'une manière inouïe, un arc électrique est sorti de sa main indépendamment de sa volonté, à en juger par l'air stupéfait de la femme en question, et a calligraphié en grec ancien son paraphe"
Note personnelle du chef de service: "Patiente à rediriger vers le service de contrôle des patients atypiques de mon collège Asklépios Hippoktratopoulos. D'ailleurs que faisait-il à un congrès d'archéologues sur ses heures de service? Heureusement que l'interne n'a rien remarqué sur ce sujet"
Revenir en haut Aller en bas
fossilman
Passe à table


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 19/11/2017

MessageSujet: Re: La Statuette   Lun 24 Sep 2018, 18:11

Les surprenantes limites d'un pouvoir

Plusieurs mois ont passé, Demeter ne peut plus cacher son retour parmi les mortels. La faim dans le monde a disparu (en tous cas là où la guerre ne fait pas de ravages) et le moins que l'on puisse dire, dans une société si connectée, c'est qu'un tel bouleversement des certitudes ne s'effectue pas de manière sereine. Des spéculateurs font faillite, des sectes fleurissent à vue d'œil tandis que des mouvements haineux se tapissent dans l'ombre. L'un deux ose s'opposer frontalement. Demeter se voit nier sa condition divine, Demeter s'énerve, Demeter finit par faire pousser des plantes vénéneuses qui enserrent ses adversaires. Mais Déméter souffre à chaque fois qu'une épine acérée se fiche dans la cuisse ou l'avant-bras d'un mortel soudainement apeuré par l'incongruité et la violence de la réponse. De son ancienne vie, celle dont le prénom s'écrivait auparavant Démétria comprend que n'est pas Poison Ivy qui veut, et qu'au-delà de ça, le temps où les Olympiens pouvaient se permettre de n'être ni bons ni mauvais est révolu. Démétria souffle à Demeter d'arrêter de parler d'elle à la troisième personne, des fois qu'Asklépios soit aussi psychiatre sur les bords...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Statuette   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Statuette
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Statuettes et autres objets GR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEEDEEFAT :: Médias :: Litterature !-
Sauter vers: