FEEDEEFAT

Communauté de gainers, feedees francophone
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Philosophie du feedisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Philosophie du feedisme   Mer 20 Juin 2007, 20:13

Ce topic traite des aspects philosophiques du feedisme. Je poste deja une ebauche (a partir d'un post du Pulpe Club), que je completerai au fur et a mesure (citations, liens, complements, etc...), pour l'instant je dispose de tres peu de temps, je m'excuse pour l'aspect brouillon.


Dans ma tete je suis feedee et FA depuis que je suis tout petit. En decembre 2003 je pesais 57 kg pour 175 cm. Actuellement, c'est a peu pres 90 kilos. De maniere absolument volontaire. Tout choix dans la vie comporte des avantages et des inconvenients. De la meme maniere, lorsqu'on aime etre gros et qu'on chosit de ne pas lutter contre sa nature, on en retirera des choses positives et negatives.

Pour le negatif: les risques de developpes certaines maladies (cancers, diabete...) sont plus eleves. L'esperance de vie est moins elevee, encore que, ces points semblent contestes, ou du moins relativises. Le veritable danger pourrait etre la sedentarite, une mauvaise alimentation, et non le surpoids. Bon, en tant que gros volontaire, j'admets que l'on ne se nourrit pas forcement de la meilleure maniere (encore que), mais rien n'empeche de faire suffisamment de sport (la prise de poids est ralentie, mais c'est un grand benefice pour la sante). Pour l'esperance de vie moindre: cela nous ramene a des questions philosophiques: la longevite est-elle a tout prix souhaitable? Est-ce qu'il faut absolument s'acharner pour vivre le plus longtemps possible? Qu'est-ce que la vie? Qu'est-ce que la mort? La vie aura-t'elle ete nulle si l'on meurt vers les 50 ans, et geniale si l'on devient centenaire? La longevite, est-ce que ca fait tout? Faut-il tout sacrifier, ses envies, ses passions, son identite, sa sexualite, afin de gagner le plus d'annees de vie possible?

Mais il y a aussi des avantages a etre gros, y compris dans le domaine de la sante. Paul Campos, dans "le Mythe de l'Obesite" cite des maladies qui statistiquement touchent moins les individus obeses (comme certains cancers, ou encore la rupture du Col du femur si je me souviens bien). Certaines hormones responsables du plaisir ne sont produites que dans le tissu adipeux, et sont plus produites chez les gros, ce qui a pour consequense une augmentation du sentiment de plaisir chez les gros. Il y a aussi une augmentation du plaisir sexuel chez les femmes corpulentes. Le fait d'etre gros permet visiblement de bien mieux vieillir, pour ce point je parle de mon experience personnelle subjective. L'effet du temps est un probleme pour les minces, pas pour les rond(e)s. C'est d'ailleurs peut-etre pour cela que les medias imposent le modele de la minceur: pour que la vieillesse deviuenne un probleme. En effet, notre systeme economique actuel cree sans cesse de nouveaux besoins afin d'augmenter la consommation. Notons aussi que le fait d'etre gros fournit de meilleures chances de survie en cas d'insuffisance des ressources alimentaires. La selection naturelle a toujours selectionne les individus corpulents, surtout dans les pays ou les precipitations (donc les recoltes) sont irregulieres. Et enfin, pour un feedee, le fait d'etre gros permet de vivre une experience tres forte, que la plupart des gens ne vivront jamais. Etant moi-meme feedee, je dois dire que j'ai l'impression qu'ils ratent la vraiment quelque chose!



Edit 22/06/2007: Reponse a: ça relève pas de l'auto-destruction, cette pratique ?


Vivre, c'est toujours en quelque sorte se detruire. Plus on ecoute de la musique, plus l'ouie se degrade rapidement. Plus on fait de sport, plus on use ses articulations. Il est impossible d'eliminer completement ce qui est nefaste pour la sante, et/ou ce qui reduit l'esperance de vie. C'est comme ca, ce n'est pas la peine d'en faire un drame. Il n'y a pas d'aliments "gentils" et d'aliments "mechants": chacun a ses avantages et ses inconvenients. Dans certains metiers, l'esperance de vie est bien plus basse que dans d'autres: faut-il a tout prix eviter ces metiers? Si un jeune est passionne par un de ces metiers, va-t'on lui dire que c'est de l'auto-destruction que de le pratiquer, et qu'il doit obligatoirement chosir autre chose? Pour ceux d'entre nous qui habitent dans le nord: ce climat est moins bon pour la sante que la cote mediterranenne. On vit plus longtemps pres de la mediterranee (donc on perd des annes d'esperance de vie en habitant au nord, pourrait-on dire). En revanche, la vegetation est plus luxuriante dans le nord, il y a de tres belles forets bien vertes que l'on ne trouve pas pres de la mediterrannee.

Lorsqu'il s'agit de feedisme, c'est la consternation generale, le degout, mais l'existence d'autres pratiques mauvaises pour la sante ne choque personne. Je pense notamment au tabac. Notons qu'il y a une difference entre les fumeurs et les feedees. Pour les feedees: c'est une tendance sexuelle: ils n'ont pas vraiment eu le choix. Les fumeurs, eux, n'avaient aucune raison de fumer, ils se sont juste laisses entrainer par leurs copains a 15 ans. Dans l'histoire, il me semble que les fumeurs seraient plus "coupables" que les feedees.

Pourquoi parler d'auto-destruction quand quelqu'un fait un choix qui n'optimise pas son esperance de vie et/ou sa sante? Alors que de toute facon, a partir du moment ou l'on vit, cela est inevitable, tous a un moment ou a l'autre on est amene a faire de tels choix. On peut etre amateur de Rock and Roll, et jouer soi-meme dans un groupe. On peut aimer une region situee au nord et vouloir y demeurer. On peut etre passionne pour un metier dans lequel l'esperance de vie est moins elevee. Il n'empeche qu'en faisant ces choix, il sera possible de se realiser, de vivre ce que l'on aime. Cela ne s'appelle pas s'auto-detruire, mais au contraire vivre pleinement. Et meme si la sante a ete globalement moins bonne, que l'on a vecu moins longtemps, etait-ce pour autant un mauvais choix? Est-il realiste de dire que ceux qui ont choisi de vivre dans une region du nord, ou un metier ou l'esperance de vie est plus faible, qu'ils se sont suicides, qu'ils s'auto-detruisent?

De la meme maniere, je considere que le feedisme n'est pas de l'auto-destruction, mais au contraire vivre pleinement.


Dernière édition par le Ven 22 Juin 2007, 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
_Jim_
Invité



MessageSujet: Re: Philosophie du feedisme   Mer 20 Juin 2007, 22:35

Trés belle prose.Je pense comme toi météo.Et tu le sais.Il faut diffuser nos idées, notre philosophie, notre façon de vivre.Il faut que tu diffuses le plus largement possible le message que tu viens d écrire.C'est tellement vrai.C'est telement ce que je pense............... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: re   Jeu 21 Juin 2007, 15:37

meteo est intelligent, philosophe.

du coup, il peut parler de nous sur le "pulpeclub" par exemple sans se faire rejeter et lincher.

chapeau bas, monsieur...


Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Philosophie du feedisme   Jeu 21 Juin 2007, 19:18

Je suis gene Embarassed . Bon si, il y a eu des propos tres durs parfois, bien sur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Philosophie du feedisme   Ven 22 Juin 2007, 06:24

meteo, tu devrais répondre a l'annonce télé de l'autre topic,
je pense que t'est le plus apte a défendre le feederism
Revenir en haut Aller en bas
aigredoux
Obésité commune


Masculin Nombre de messages : 321
Age : 33
Localisation : bretagne
profession : édition
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: Philosophie du feedisme   Sam 11 Aoû 2007, 03:16

Moi les gars je ne pense pas exactement comme vous sur un certain point, il ne me semble pas qu'il faille se bâtre pour que nos idées progressent. Je crie "vive le feederisme", mais seulement à celui qui veut bien l'écouter, Dois-je me bâtre pour aimé ce que j'aime... Certainement pas, je le prends c'est tout! Sincèrement après avoir pensé ainsi, je ne connais quasiment que des jaloux, mais c'est gagné... Le jaloux il t'écoute.

Suite à un antécédant familiale un peu difficile, (je ne connais ni mon père ni ma mère) pour faire bref, je pensais que cette attirence était due à un manque affectif. Cela c'est révelé bien inexacte, car je les ai rencontrés à un âges où je n'avais plus besoin d'eux, vers 25 ans, Je me suis sentit comme tout les autres et mes penchant n'avaient pas changés pour autant. Donc plus loin que mon histoire, c'était bien ma nature qui était plongée dans le feederisme. Ma conclusion fut très simple : si je ne suis pas différent et que les rondeurs m'atirent c'est que les rondeurs en attirent d'autres. (désolé d'affiché ma vie).

Très sincèrement les gars c'est du 50/50 sur la population pour moi, rien d'autre. Il y en a qu'une infime partie qui avoue mais à quoi bon jouer les prophète, chacun fait se qu'il souhaite, si bataille d'idée est en lieu, nous l'avons déjà gagné dans le fond! Je ne souhaiterai pas faire un doublon de ma présentation dans le furom BIENVENU, mais franchement nous tenons le bon bout...

De plus je souhaite dire que nous n'avons pas à jouer les faibles, c'est là qu'est toute l'ironie à mon goût. C'est pas en nous présentant comme des personnes en lutte permanent dans un microsystème que nous arriverons à faire changer certains dictats. On en fini par mettre nos faiblesses en avant.

Désolé de se message un peu péremptoire, mais je n'ai aucune difficulté à montrer et à parvenir à mes envies, depuis peu je doit l'avouer, et c'est vrai que le site m'a encore ouvert les yeux. Notre emmensipation se fait ne vous inquiétés pas Very Happy , ce n'est pas une bataille mais c'est d'amour, de sexualité et d'un mode de vie dont il est question.

bien amicalement...
Revenir en haut Aller en bas
Mister Fat
Feedee extrème


Masculin Nombre de messages : 1597
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Philosophie du feedisme   Sam 11 Aoû 2007, 11:04

Tu as quel age en fait? Car c'est marqué 24ans sur ton profil mais là tu parles de vers 25ans.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Philosophie du feedisme   Sam 11 Aoû 2007, 17:08

aigredoux a écrit:
Moi les gars je ne pense pas exactement comme vous sur un certain point, il ne me semble pas qu'il faille se bâtre pour que nos idées progressent. Je crie "vive le feederisme", mais seulement à celui qui veut bien l'écouter, Dois-je me bâtre pour aimé ce que j'aime... Certainement pas, je le prends c'est tout! Sincèrement après avoir pensé ainsi, je ne connais quasiment que des jaloux, mais c'est gagné... Le jaloux il t'écoute.

Suite à un antécédant familiale un peu difficile, (je ne connais ni mon père ni ma mère) pour faire bref, je pensais que cette attirence était due à un manque affectif. Cela c'est révelé bien inexacte, car je les ai rencontrés à un âges où je n'avais plus besoin d'eux, vers 25 ans, Je me suis sentit comme tout les autres et mes penchant n'avaient pas changés pour autant. Donc plus loin que mon histoire, c'était bien ma nature qui était plongée dans le feederisme. Ma conclusion fut très simple : si je ne suis pas différent et que les rondeurs m'atirent c'est que les rondeurs en attirent d'autres. (désolé d'affiché ma vie).

Très sincèrement les gars c'est du 50/50 sur la population pour moi, rien d'autre. Il y en a qu'une infime partie qui avoue mais à quoi bon jouer les prophète, chacun fait se qu'il souhaite, si bataille d'idée est en lieu, nous l'avons déjà gagné dans le fond! Je ne souhaiterai pas faire un doublon de ma présentation dans le furom BIENVENU, mais franchement nous tenons le bon bout...

De plus je souhaite dire que nous n'avons pas à jouer les faibles, c'est là qu'est toute l'ironie à mon goût. C'est pas en nous présentant comme des personnes en lutte permanent dans un microsystème que nous arriverons à faire changer certains dictats. On en fini par mettre nos faiblesses en avant.

Désolé de se message un peu péremptoire, mais je n'ai aucune difficulté à montrer et à parvenir à mes envies, depuis peu je doit l'avouer, et c'est vrai que le site m'a encore ouvert les yeux. Notre emmensipation se fait ne vous inquiétés pas Very Happy , ce n'est pas une bataille mais c'est d'amour, de sexualité et d'un mode de vie dont il est question.

bien amicalement...


bravo !
bounce bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
aigredoux
Obésité commune


Masculin Nombre de messages : 321
Age : 33
Localisation : bretagne
profession : édition
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: Philosophie du feedisme   Lun 13 Aoû 2007, 07:48

The new Jim a écrit:
Tu as quel age en fait? Car c'est marqué 24ans sur ton profil mais là tu parles de vers 25ans.

Oui, je comprends que ceci mérite une petite explication Wink . Regarde donc dans mon profile le jour de ma date de naissance, je pense que tu comprendras bien vite que c'est du flan... Bien qu'il ne soit bien sûr pas impossible en toute éventualité de naître ce jour ci, j'en convient.

Toutefois l'année est bien la bonne mais mon anniversaire est déjà passé depuis quelques mois. A vrai dire j'y avais un peu pensé...

Je suis très satisfait de ta requête, car cela me montre que des lecteurs attentionnés peuvent passé pas là...

Voilà...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Philosophie du feedisme   Mar 14 Aoû 2007, 12:04

aigredoux a écrit:
Moi les gars je ne pense pas exactement comme vous sur un certain point, il ne me semble pas qu'il faille se bâtre pour que nos idées progressent. Je crie "vive le feederisme", mais seulement à celui qui veut bien l'écouter, Dois-je me bâtre pour aimé ce que j'aime... Certainement pas, je le prends c'est tout! Sincèrement après avoir pensé ainsi, je ne connais quasiment que des jaloux, mais c'est gagné... Le jaloux il t'écoute.

Suite à un antécédant familiale un peu difficile, (je ne connais ni mon père ni ma mère) pour faire bref, je pensais que cette attirence était due à un manque affectif. Cela c'est révelé bien inexacte, car je les ai rencontrés à un âges où je n'avais plus besoin d'eux, vers 25 ans, Je me suis sentit comme tout les autres et mes penchant n'avaient pas changés pour autant. Donc plus loin que mon histoire, c'était bien ma nature qui était plongée dans le feederisme. Ma conclusion fut très simple : si je ne suis pas différent et que les rondeurs m'atirent c'est que les rondeurs en attirent d'autres. (désolé d'affiché ma vie).

Très sincèrement les gars c'est du 50/50 sur la population pour moi, rien d'autre. Il y en a qu'une infime partie qui avoue mais à quoi bon jouer les prophète, chacun fait se qu'il souhaite, si bataille d'idée est en lieu, nous l'avons déjà gagné dans le fond! Je ne souhaiterai pas faire un doublon de ma présentation dans le furom BIENVENU, mais franchement nous tenons le bon bout...

De plus je souhaite dire que nous n'avons pas à jouer les faibles, c'est là qu'est toute l'ironie à mon goût. C'est pas en nous présentant comme des personnes en lutte permanent dans un microsystème que nous arriverons à faire changer certains dictats. On en fini par mettre nos faiblesses en avant.

Désolé de se message un peu péremptoire, mais je n'ai aucune difficulté à montrer et à parvenir à mes envies, depuis peu je doit l'avouer, et c'est vrai que le site m'a encore ouvert les yeux. Notre emmensipation se fait ne vous inquiétés pas Very Happy , ce n'est pas une bataille mais c'est d'amour, de sexualité et d'un mode de vie dont il est question.

bien amicalement...


Je pense qu'il est nécessaire pour nous d'être en mesure de nous justifier sur le plan rationnel. Si nous sommes des perverses qui pratiquons presque une forme de suicide, alors il faut trouver une solution pour combattre notre tendance (psychotérapie, médicaments, etc...), il faut fermer les blogs et sites qui la revendiquent, ça ne peut pas être accepté dans la société au nom de la diversité sexuelle. Et nous-mêmes ne devons pas accepter cette tendance, mais la combattre.

A l'époque, il était couramment admis que l'homosexualité était une perversion. La plupart des homosexuels avaient honte d'eux-mêmes, ils faisaient tout pour lutter contre leur tendance, épousaient une femme, cachaient leur différence. Et l'opinion publique envers les homosexuels était terrible. Puis ces derniers ont obtenu raison sur le plan rationnel. L'homosexualité devint une autre forme possible de la sexualité humaine, tout-à-fait naturelle, et à respecter. Actuellement, celui qui dit que l'homosexualité est une perversion passe pour un horrible fondamentaliste. Et pour les homosexuels ça a tout changé.

Si notre tendance est reconnue comme étant une autre expression possible et naturelle de la sexualité humaine (et non comme une maladie), ayant, comme toutes les tendances, ses avantages et ses inconvénients, si notre comportement n'est plus perçu comme étant un suicide (voir pour cela ce que j'ai écrit sur le thème feedisme et santé), alors pour nous cela change tout. Nous gagnons la légitimité dans la société. Un grand nombre d'individus qui sont des notres mais qui ont honte viendront nous rejoindre. Fermer nos sites devient de l'intolérance. Nous n'avons pas à essayer de changer. Les membres de "Vive les Rondes" et "Pulpe Club" qui nous disent qu'ils ont très peur en nous lisant, et/ou qu'ils sont dégoutés, sont des gens à l'esprit fermé qu'il vaut mieux ignorer.

Le problème n'est pas ceux qui ne veulent pas entendre "Vive le feederisme", mais c'est surtout que nous avons tord de le crier si nous sommes effectivement malades. Des critiques très graves sont exprimées envers notre tendance, mettant en cause sa légitimité, et si personne ne leur répond, c'est comme si nous avions perdu sur ce plan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: re   Mar 14 Aoû 2007, 17:04

comparer le feedisme et l'homosexualité est un raccourci curieux.
l'homosexualité est encore considéré aujourd'hui comme un tabou par un grand nombre de personnes. il y a toujours des gens qui ont un rejet viscérale des homos. d'autres en appelle à la haine.
et laissez croire que tout va bien est une aberration. même les gens qui se présentent comme tolérants le sont par la force des choses et des lois.
l'homosexualité a toujours existé. et dans des temps très anciens, c'était une norme sociale.
le feedisme a dû déja aussi existé sous une autre forme.
( c'est d'ailleurs le problème de notre génération et de notre ère de croire qu'on invente tout )
notre société communique aussi vite que la lumière. on sait tout sur tout le monde, tout de suite, tout le temps. mais on ignore son voisin ou on se moque d'un autre parce que ses moeurs sont différentes de soi. bref, plus personne ne se parle, ne s'écoute, ne s'entend. c'est le règne de l'intolérance, du mépris et de l'indifférence de l'autre. dans ces conditions, que l'on soit homo ou hétéro, gros ou mince, gainer ou pro-ana, tout le monde s'en fout et, pire, ont déja leur avis, leur préjugé et leur a-priori sans connaitre et sans savoir.
après, on peut passer son temps à expliquer et à éduquer. mais quand on voit le niveau intellectuel de certains à comprendre des choses de base, on se dit que c'est comme essayer de vider la mer avec un seau..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Philosophie du feedisme   Ven 17 Aoû 2007, 20:28

Justement, je pense que le niveau intellectuel moyen est en forte ausse depuis le début de notre interglaciaire, et spécialement dans les derniers siècles. En tout cas, il est possible de faire évoluer la société vers plus d'ouverture, d'immenses progrès ont déjà été accomplis. Pour l'homosexualité: tu es très pessimiste, en France il est très mal vu de dire que c'est une perversion (alors que le penser ou le dire n'est à ma connaissance pas un délit en soi), je connais d'ailleurs des évangéliques qui se plaignent de ce fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: re   Sam 18 Aoû 2007, 11:16

meteo, je ne suis pas pessimiste...je suis lucide Wink

les homosexuels ne sont toujours pas acceptés, à peine tolérés par des gens plus intelligents et plus tolérants que les autres.

quand aux plus cons de la population, ils confondent toujours homosexualité et pédophilie; ou alors se moquent sur les habituels clichés "qui fait l'homme, qui fait la femme" et les habituelles blagues lourdingues; ou ils ont carrément un rejet sans pour autant être violent ou désagréable...
et enfin, un commérage bête et méchant comme le font des millions de personnes chaque jour sur tout et sur tout le monde....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Philosophie du feedisme   Sam 18 Aoû 2007, 14:45

Je vais vous raconter une petite fabulette :

Un homme avisé avait un fils qui craignait le jugement des gens. Il lui dit:"demain, nous irons ensemble au marché."

Ils partirent, lui sur le dos de l'âne et son fils à côté. les gens s'écrièrent : "avez-vous vu cet homme sans pitié qui voyage à dos d'âne quand son fils est à pieds!"

Le lendemain, ils firent le contraire. Ils entendirent alors ce commentaire: "Que cet enfant est mal élévé: tandis qu'il est assis, il fait marcher son père !"

Le troisième jour, ils marchèrent tous deux, en tirant l'âne derrière eux. "comme ils sont stupides, dirent les gens, de ne pas utiliser leur monture!".

La fois suivante, ils enfourchèrent l'âne. Et les gens indignés plaignirent la pauvre bête de la charge qu'elle avait à subir.

Quand enfin ils arrivèrent au village portant l'âne sur leur dos, on s'écria: "Dieu qu'ils sont sots de porter l'âne au lieu de se faire porter !"

Et le père de conclure : "Tu vois comme les gens sont stupides ! Fais selon ton idée, et sans les écouter."

Tout ça pour vous montrer que de toute façon quoique l'on fasse dans cette vie il se trouvera toujours des gens pour vous critiquer.
L'être humain est intolérant et égoîste et notre siociété qui a pour moteur le fric et le pouvoir fait tout pour écraser les minorités et tend vers une seule chose : l'uniformité.
Revenir en haut Aller en bas
Mister Fat
Feedee extrème


Masculin Nombre de messages : 1597
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Philosophie du feedisme   Sam 18 Aoû 2007, 14:55

delarawen a écrit:
Je vais vous raconter une petite fabulette :

Un homme avisé avait un fils qui craignait le jugement des gens. Il lui dit:"demain, nous irons ensemble au marché."

Ils partirent, lui sur le dos de l'âne et son fils à côté. les gens s'écrièrent : "avez-vous vu cet homme sans pitié qui voyage à dos d'âne quand son fils est à pieds!"

Le lendemain, ils firent le contraire. Ils entendirent alors ce commentaire: "Que cet enfant est mal élévé: tandis qu'il est assis, il fait marcher son père !"

Le troisième jour, ils marchèrent tous deux, en tirant l'âne derrière eux. "comme ils sont stupides, dirent les gens, de ne pas utiliser leur monture!".

La fois suivante, ils enfourchèrent l'âne. Et les gens indignés plaignirent la pauvre bête de la charge qu'elle avait à subir.

Quand enfin ils arrivèrent au village portant l'âne sur leur dos, on s'écria: "Dieu qu'ils sont sots de porter l'âne au lieu de se faire porter !"

Et le père de conclure : "Tu vois comme les gens sont stupides ! Fais selon ton idée, et sans les écouter."

Tout ça pour vous montrer que de toute façon quoique l'on fasse dans cette vie il se trouvera toujours des gens pour vous critiquer.
L'être humain est intolérant et égoîste et notre siociété qui a pour moteur le fric et le pouvoir fait tout pour écraser les minorités et tend vers une seule chose : l'uniformité.

cheers Bravo.Je connaissais cette fable , et elle illustre bien la mentalité des gens.
Je suis tout à fait d'accord avec ta vision des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: re   Dim 19 Aoû 2007, 11:41

super la fable ! j'adore..

c'est tellement vrai.

et ça me conforte dans l'idée qu'il faut vivre pour soi et comme on a envie.
et pour en revenir au sujet initial, je pense que vouloir passer son temps à expliquer et informer les autres comment on vit, est une chose vaine.

de plus, ça peut-être parfois perçu comme du prosélytisme...dans ce monde anti-gros...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Philosophie du feedisme   Sam 08 Nov 2008, 16:46

J'aime également beaucoup la fable : quoiqu'on fasse les gens trouvent toujours le moyen de critiquer Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: ..   Mar 24 Aoû 2010, 20:47

interessant! Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philosophie du feedisme   Aujourd'hui à 04:49

Revenir en haut Aller en bas
 
Philosophie du feedisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lire de la philosophie ^^
» La Philosophie d'Orgeix ..en parler avec vous !
» Livre de chevet ou philosophie de la la marche
» La philosophie Shadok, arme absolue du triathlète
» vitesse et philosophie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEEDEEFAT :: Votre Feedeefat :: La corbeille :: Suggestions et améliorations-
Sauter vers: