FEEDEEFAT

Communauté de gainers, feedees francophone
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 mon histoire vraie (premier opus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lovessbbw
Ventre naissant


Masculin Nombre de messages : 27
Age : 35
Date d'inscription : 25/01/2015

MessageSujet: mon histoire vraie (premier opus)   Sam 28 Mar 2015, 11:46

Bonjour tout le monde

Je viens de découvrir votre site et votre communauté et je dois dire que j’en suis bien heureux !
Ravi de voir ici (et en français) des gens qui partagent les mêmes goûts que moi.
Comme tous ici, je suis FA, et comme tous, je ne sais pas ce que je donnerais pour que ma femme soit feedee !

Hélas, c’est hyper méga rare, en tous les cas, de ce côté de l’atlantique assurément.
Je suis marié à une jolie petite femme ronde depuis un certain nombre d’années. Comme c’est hélas souvent le cas, les femmes rondes sont mal dans leurs peaux, à cause des pressions exercées par nos sociétés. De toute façon, de nos jours, on se demande comment il faudrait être pour répondre aux pressions de cette société qui veut nous faire rentrer dans un moule, pour être qualifié de « dans la norme ». Ce « moule » est tellement spécifique, que bien peu de personnes peuvent prétendre y entrer. La pression étant encore bien plus importante sur les femmes je vais donc mettre tout ce qui suit au féminin .les femmes sont donc soit trop grosses, trop minces, trop grandes, trop petites, pas bien proportionnées, trop maquillées, pas assez maquillées, certaines ont de trop grosses poitrines, d’autres n’en en pas assez, idem pour les hanches, etc… Avec tous ces critères absurdes, forcément 99% d’entre nous sommes hors « gabarit idéal ».
Je disais donc que la majorité des femmes, et nos belles rondes en particulier, sont donc bien souvent pour ne pas dire tout le temps complexées. Ma femme n’échappe pas à la règle. Lorsque je l’ai rencontrée, la première fois, je fus agréablement surpris. En effet, elle était plus ronde que ce qu’elle m’avait dit. Les photos envoyées par mail, là aussi trichaient quelques peu sur son poids. Coquetterie féminine sans doute. Je m’attendais à rencontrer une jolie jeune femme de légèrement  plus de 100 kilos et donc je fus agréablement surpris de voir que je pouvais certainement rajouter une dizaine de merveilleux kilos à cette superbe silhouette. Nous nous sommes revus plusieurs fois, avons fait un certain nombre de petites sorties et donc ensuite on a officialisé le fait que nous soyons ensemble. J’ai rencontré alors ses parents, son frère, sa sœur et le… chien. Les semaines passent, et puis je m’aperçois un jour que dans sa chambre, dissimulée sous un meuble, il y a une balance. Je pense alors, que ma copine, vu ses (magnifiques) rondeurs ne se pèse pas dans la salle de bain familiale de peur d’être prise sur le fait et qu’on lui demande combien elle pèse ! Chance pour moi, cette balance avait une fonction mémoire. Je clique donc sur un ou deux boutons, et là je découvre donc une liste de poids enregistré. Premier clic : 112.4 kilos. Doux chiffre que je n’oublierai jamais. Je continue mes clics et tout en appuyant, je vois les chiffres qui augmentent doucement. Je pourrais être content, mais non je suis frustré, car en effet, plus j’appuie, plus on remonte dans le temps, ce qui veut dire que depuis un certain temps, elle avait entrepris un régime (à la con, désolé c’est sorti !). Et puis, j’arrive à la mémoire numéro 20, la dernière. Et là, là je vois ce chiffre auquel j’ai du mal de croire : 138,8 kilos ! Je suis excité à la vue de ces chiffres, mais en même temps je me dis, mais pourquoi ne l’ai-je donc pas rencontrée à cette époque ! Je range la balance et garde ça pour moi, bien que je l’interroge afin de savoir si elle a déjà été plus ronde. Elle me répond que oui, et je réponds qu’elle devait être encore plus belle et attirante ! Mais visiblement, elle voudrait oublier cette époque où elle était bien plus ronde. Je le sens bien, elle reste évasive dans ses réponses. Et puis un jour, je décide de me peser sur cette balance, car ça faisait tout simplement longtemps que je n’étais pas monté dessus. Et là, il y a un truc qui cloche. La balance indique environ 10 kilos de moins que la balance qui se trouve chez moi et qui prend la poussière. Je sais que ça faisait longtemps, mais je n’avais pas le sentiment d’avoir maigri, et surtout pas autant. Le lendemain, je me pèse chez moi et là mon poids est donc grosso modo le même que quelques mois plus tôt. Je prends note de mon poids exact, un jour au matin chez moi à jeun,et le lendemain matin, sur sa balance, je me pèse à nouveau. Résultat final, différence de 11.5 kilos. Mais alors, mais alors ça veut dire qu’elle a un jour pesé plus de 150 kilos !!! (150.3 pour être précis) Je suis donc toujours frustré qu’elle ne pèse pas ce poids actuellement, mais ça passe tout de même vu que la mémoire n°1 m’avait renseigné un poids de 112,4 kilos. Avec la différence, ça faisait donc 123.9 kgs. Voilà donc maintenant 3 mois que l’on se fréquente et je ne connais toujours pas son poids exact. Je lui en parle le jour même, lui dit que j’aimerais savoir son poids car après tout, pourquoi être gênée de celui-ci ? Elle sait que si je l’ai remarquée sur un certain site bien connu, c’est bien entendu parce que je la trouvais jolie, mais aussi parce que sa morphologie, opulente, la rendait encore plus jolie à mes yeux. Elle sait que j’aime ses formes, mêmes si elle, n’est pas de cet avis concernant celle-ci !
Comme pas mal de rondes (devrais-je dire quasi toutes, pour être plus proche de la réalité ?) elle ne comprend pas vraiment pourquoi j’aime ses courbes. Elle peut comprendre qu’un homme, normalement constitué, soit attiré par les grosses poitrines, et donc de ce point de vue, sa poitrine, bon ok elle peut accepter que ça puisse être désirable. Par contre, ses « gros » bras, ses « grosses » fesses et surtout son « gros » ventre aux deux gros boudins plein de graisse, là elle ne comprend pas ce qu’il y a d’attirant. En quoi est-ce attirant, un gros ventre qui pend, en quoi est-ce attirant d’avoir cette « bouée » autour du ventre, d’avoir donc (au risque de me répéter)  ces deux gros boudins posés sur ses grosses cuisses une fois assise ? Et pourtant, vous, les FA, vous avez compris, vous savez pourquoi ! Et oui, ces « gros » bras, sont si doux à caresser, la largeur de ses cuisses  qui contribuent à lui faire un gros cul large et d’enfer, son ventre, tout doux, si mou, que l’on caresse, que l’on malaxe, que l’on pétrit, ces poignées d’amour très prononcées, auxquelles on s’accroche avec délectation car on tient (littéralement) à elle… bref, de la sensualité et de l’excitation à l’état pur. Bref, je tente de lui faire comprendre que j’adore ce corps de vraie femme et qu’elle devrait en être fière et que bien entendu elle peut me faire confiance. Elle décide d’accepter de monter sur sa balance, mais elle me dit qu’elle ne veut pas voir le poids affiché et que je ne dois pas lui dire le chiffre. Je ne cherche pas à comprendre… si tel est sa volonté, après tout… Elle me dit, on fera ça demain à jeun, car durant la journée c’est biaisé, car plus à jeun. Bon zut, je vais encore devoir prendre mon mal en patience. Mais bon demain logiquement je saurai. Je pensais donc que c’était avant tout pour que le chiffre soit le moins élevé possible qu’elle demandait ça. Probablement que par la suite, lorsque seule, profitant d’un instant, elle irait voir dans la mémoire de sa balance. En effet, les femmes veulent connaitre leur poids, même si celui-ci n’est pas celui qu’elles voudraient, mais ne fus-ce que pour savoir si elles sont stables, on grossit ou on maigrit. Et évidemment, pour les rondes complexées, si le poids est à la baisse, elles sont contentes, si stable, ça va encore, mais si elles ont –encore- grossi, là c’est le caractère de cochon durant 48 heures minimum car il y a un grosse déprime. Vu qu’elle a peur du verdict, elle ira certainement, avec craintes et appréhensions voir d’elle-même, ce poids à 3 chiffres. Ainsi si le verdict n’est pas bon, elle pourra rester quelques instants seule pour « digérer » cette nouvelle. Et là curieusement, la réalité fut tout autre, en effet, elle me demanda si on allait au cinéma durant l’après-midi. On venait de sortir de table, et on se rendait donc au complexe cinématographique. Et là, alors que jusqu’alors, elle craquait juste de temps en temps pour une glace ou une boisson sucrée, elle me dit qu’avant d’entrer en salle elle prendrait bien des choses à grignoter. Jusque-là rien d’anormal en somme, mais si tôt après le repas, j’avoue que j’étais surpris. Et la suite, fut plus déconcertante encore. Elle prit un grand coca, un maxi pop-corn et un paquet de chips et elle me demanda ensuite si je voulais quelque chose. Ce qui revenait à dire, moi je vais manger tout ça, tu ne touches pas ! Le film commença, elle buvait son coca, avalait ses pop-corn et mangea ses chips. J’avoue que je la regardais du coin de l’œil très régulièrement au lieu de regarder le film. Je la voyais mettre toute cette nourriture dans sa bouche et là trouvait encore plus attirante. Et puis, ce fut l’entracte. Et oui, on y a encore droit dans notre multiplexe. Elle me dit qu’elle devait se rendre aux toilettes et que si la personne qui passe vendre des glaces passait (c’était sûr car l’entracte sert essentiellement à ça) je pouvais lui prendre un grand magnum. Ok bien noté. Je vivais un rêve éveillé, ma belle ronde, était en train de littéralement s’empiffrer. Et là quelle ne fut pas ma surprise à son retour, je n’en croyais pas mes yeux ! Elle revenait des « lavatory » mais elle avait surtout fait un détour par l’endroit du début : le confi-shop !
Elle revenait avec un maxi coca et un paquet de chips à nouveau. Je ne disais rien, je souriais…bêtement. Elle mangea son magnum, ses chips et le coca ne fut plus qu’un souvenir assez rapidement. Le film avait donc repris depuis un petit moment et elle n’avait plus rien à se mettre sous la dent. Elle me donna donc enfin la main (en effet, celles-ci étaient trop occupées avant !) Et là, elle glisse lentement ma main, vers son ventre, indiquant par sa gestuelle qu’elle aimerait être caressée. Elle leva légèrement son top pour y passer ma main et là je découvris que son jeans était déboutonné. En effet, avec toute cette nourriture qu’elle avait ingurgitée, et en particulier une quantité de sodas assez importante, son ventre était plein, et visiblement la pression de celui-ci était tellement forte, qu’elle n’avait pas eu d’autres choix que de déboutonner son jeans, afin que son ventre puisse s’échapper de ce jeans, devenu subitement trop petit ! Ma main caressa donc lentement son ventre. Je sentais qu’il était vraiment « à la limite » car sa peau était bien plus tendue que d’ordinaire. J’étais vraiment en admiration devant tout ce qu’elle avait mis dans son joli petit corps de femme ronde. Le fin du film (auquel je n’avais pas compris grand-chose je dois bien l’avouer, dissipé que j’étais à cause de cette séance de stuffing privée) approchait à grand pas. Elle tenta donc de faire rentrer son ventre dans son jeans, mais la chose se révéla impossible. Nous avons donc quitté le cinéma, avec son ventre sortant de son jeans, mais bien entendu le tout camouflé par son chemisier et sa veste. Personne ne savait et ne pouvait voir ce joli ventre, devenu trop gros pour être contenu par ce jeans, mais j’avoue que le fait de marcher sur le parking en direction de la voiture me procurait une certaine joie et une certaine fierté. J’imaginais dans ma tête que toutes les personnes que nous croisions pouvaient voir ce beau ventre, bien gras, aux deux gros bourrelets d’amour forts prononcés, qui se balançait doucement à chaque pas que ma copine faisait. J’étais empli de fierté. Une fois dans la voiture, piqué que j’étais par ce comportement que je ne lui connaissais pas, je mettais donc le chapitre là-dessus. Dis donc, tu as eu un coup de fringale tout à coup ? lui dis-je. Elle me répondu, un peu gênée, que oui, et que ce n’était pas bien. Je lui demandais en quoi c’était mal. Elle me répondit, qu’elle aimait la nourriture, de toute façon ça se voyait, en soulevant son chemisier qui dévoilait alors son gros ventre qui sortait donc toujours de son jeans. Elle avait eu envie de manger à sa faim, même si ce n’était pas bien. Elle s’avait que j’aimais les BBW (et même les SSBBW en fait, mais ça elle n’en savait rien) et que donc, vu les étoiles que j’avais dans les yeux, quand elle m’avait dit qu’elle se pèserait le lendemain matin, elle avait compris à quel point ses courbes, sa carrure, son poids étaient des « atouts charmes » en ce qui me concernait. Elle avait donc décidé, pour une fois, de se laisser aller. Après tout si le lendemain, son poids était plus important que la dernière fois, elle savait qu’elle avait un homme qui ne lui ferait pas de reproches.
Le soir venu, elle me dit qu’elle avait maintenant à nouveau « bien de la place » en indiquant son ventre du doigt et en me souriant. Je me rendais donc de ce pas, pour faire à manger, mais elle m’a dit, non je préfère m’en occuper. Bon, ok, elle doit avoir envie de quelque chose de particulier je pensais. J’entendais que ça bossait dur en cuisine. J’entendais le robot de cuisine qui tournait à plein régime. Je me demandais franchement ce qu’elle pouvait bien faire, mais en tous les cas ça sentait bon. Après donc une bonne demi-heure, elle est venue me rejoindre devant le tv. Là, elle est venue se mettre devant moi, en offrant à ma vue, son incroyable fessier large et massif ! Et là, je vois ses deux grosses fesses qui se rapprochent de moi, mais curieusement comme au ralenti, comme dans un bon film. Je vois ce qui va se produire, la chose inéluctable qui va arriver, elle va s’assoir sur moi. 3… 2… 1… contact ! Dixièmes de seconde après dixièmes de seconde, je sens la pression et donc le poids qui augmente sans cesse sur mes fesses. Rapidement, je me dis dans ma tête, waouw, ça devient lourd tout de même, et je pense que l’on est prêt de la pression maximale. Mais rapidement, je me rends compte que j’étais loin du compte, la pression augmente encore, et encore avant d’enfin se stabiliser. Surtout de rien dire pensais-je. En effet, cette pression était si forte que j’en avais déjà la circulation coupée. Une fois cette pression stabilisée, mon objectif était de tenir le plus longtemps possible avant de la faire bouger car je suis littéralement écrasé. Bien que rapidement donc, la partie inférieure de mon corps n’étant plus ou très peu irriguée, visiblement le sang de mon organisme avait trouvé un endroit où s’exprimer. En moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire, j’avais une énorme érection. En effet, le fait de me sentir si peu de choses face à la masse de ma copine, m’excitait je dois bien l’avouer, et je me laissais aller à imaginer ce que ça devait être d’être sous des filles, dont le gabarit, ferait passer ma copine pour une fille d’une maigreur absolue. Je pensais dans l’ordre à Britt, gaining goddess, ash, kellie kay, summer ou encore celestial. Ceci m’excitait encore d’avantage, mais je me demandais franchement comment on pouvait survivre sous le poids des 3 dernières nanas par exemple. Il y avait à peine 5 minutes qu’elle était assise sur moi, et intérieurement je criais au secours ! Mes bras l’entouraient et ça devenait vraiment difficile de joindre mes mains, tant son tour de taille était large. Ce n’était pas la première fois qu’elle s’asseyait sur moi, mais c’était plutôt rare, et le fait de l’avoir vu manger goulument durant l’après-midi me faisait penser qu’elle n’avait jamais été si lourde (et si grosse) qu’en cette journée (du moins depuis que l’on se fréquente). N’en pouvant plus, j’allais être obligé de trouver un prétexte pour la faire bouger, en effet je ne pouvais pas lui dire : «  chérie, désolé, mais tu es si lourde que je ne sens plus mes jambes ». Je fus sauvé par le gong, en effet, son téléphone sonna. Elle se leva pour aller le chercher et je vis qu’elle revenait vers moi dans le but évident de reprendre sa place. Je me levais donc en disant je vais chercher à boire, car je n’aurais pas été en mesure de supporter son poids plus longtemps.

La suite, dès que je disposerai d'un peu de temps (bon sang qu'est-ce que ça en demande de raconter sa vie avec une BBW lol) et si toutefois mon récit rencontre un certain intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
aquafat
Mince


Masculin Nombre de messages : 21
Age : 21
Localisation : Marseille
profession : Étudiant
loisir : manger tout en regardant des films séries, écouter de la musique et loisirs d'eau
Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: mon histoire vraie (premier opus)   Sam 28 Mar 2015, 18:20

Merci, très sympa à lire.
Pour les références Britt est je pense au même poids que ce tu décris (pour ceux qui le connaissent réellement dites moi si je ne me trompe pas)
On espère une suite pour bientôt Wink
Si tout (ou presque) de ce que tu décris ici est vrai, alors tu es un sacré chanceux Wink
Encore merci pour ce partage
Revenir en haut Aller en bas
Bébert
Ventre naissant


Masculin Nombre de messages : 28
Age : 30
Localisation : Nantes
loisir : Musique, moto, jeux vidéos et beaucoup de films!
Date d'inscription : 04/03/2015

MessageSujet: Re: mon histoire vraie (premier opus)   Sam 28 Mar 2015, 19:54

Eh bien, j'aimerais vraiment vivre quelque-chose de similaire, on attend la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Mister Fat
Feedee extrème


Masculin Nombre de messages : 1597
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: mon histoire vraie (premier opus)   Dim 29 Mar 2015, 01:52

J'aime beaucoup. On rêverait d'être à ta place, même si on a du mal à croire que c'est une histoire vraie.

_________________
Smile
Revenir en haut Aller en bas
lovessbbw
Ventre naissant


Masculin Nombre de messages : 27
Age : 35
Date d'inscription : 25/01/2015

MessageSujet: Re: mon histoire vraie (premier opus)   Dim 29 Mar 2015, 10:04

@aquafat: pour info, Britt pèse plus de 160 kilos, à ce moment du récit, ma future femme comptait tout de même plusieurs dizaines de kilos de moins :-( PS: je me rends compte qu'il y a un certain nombre de coquilles typographiques, mes excuses !
Revenir en haut Aller en bas
lovessbbw
Ventre naissant


Masculin Nombre de messages : 27
Age : 35
Date d'inscription : 25/01/2015

MessageSujet: Re: mon histoire vraie (premier opus)   Dim 29 Mar 2015, 10:13

Pour ceux qui doute (ce que je peux comprendre) si vous lisez bien, il n'y a rien d'extraordinaire dans le récit, je donne juste bcp de détails et je tente d'utiliser un style agréable à lire et surtout qui vous permet d'imaginer cette histoire le plus fidèlement possible. J'espère y arriver car franchement, il faut peser chaque mots et ça prend pas mal de temps. Je dis qu'il n'y a rien d'extraordinaire car je ne dis pas, j'ai une copine qui pèse 80 kilos et après 3 ans elle fait 250 kilos et une taille 70! (Comme lailani mmmmh :-) mais libre à vous de croire que ce n'est pas vrai, c'est votre droit, j'aurais peut-être la même réaction. Je dois juste admettre que pour le piquant de l'histoire, celle-ci est romancée et certains détails sont légèrement accentués,mais 99% sont réels et surtout les poids
Revenir en haut Aller en bas
frenchfa49
Premiers bourrelets


Masculin Nombre de messages : 84
Age : 63
profession : retraité
loisir : Spectacles, voyages, sports
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: mon histoire vraie (premier opus)   Dim 29 Mar 2015, 11:51

Merci pour ce récit, excitant quant au fond, et bien écrit. Un petit point de détail : pourriez faire des paragraphes et sauter des lignes entre les paragraphes pour faciliter la lecture ?

En tous les cas bravo, on attend la suite...
Revenir en haut Aller en bas
aquafat
Mince


Masculin Nombre de messages : 21
Age : 21
Localisation : Marseille
profession : Étudiant
loisir : manger tout en regardant des films séries, écouter de la musique et loisirs d'eau
Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: mon histoire vraie (premier opus)   Dim 29 Mar 2015, 14:40

Merci m'avoir corrigé sur le poids de britt, elle le porte si bien que l'on ne se doute pas d'un tel poids^^.
Si ton histoire est bien vraie (un rêve devenant réalité c'est rare) alors bravo, tu dois être le plus chanceux des adeptes du feederism en France.
Une suite pour bientot s'il te plait jusqu'à l'heure actuelle serait un régal pour nous :-)
Revenir en haut Aller en bas
lovessbbw
Ventre naissant


Masculin Nombre de messages : 27
Age : 35
Date d'inscription : 25/01/2015

MessageSujet: Re: mon histoire vraie (premier opus)   Dim 29 Mar 2015, 16:08

Britt a une poitrine extrêmement grosse et surtout lourde et massive, donc vu le nombre de kilos accumulés dans ses seins forcément elle "cache" un peu son poids lol
Revenir en haut Aller en bas
roboclop
bedonnant


Masculin Nombre de messages : 166
Age : 77
Date d'inscription : 10/04/2012

MessageSujet: Re: mon histoire vraie (premier opus)   Dim 29 Mar 2015, 17:05

Un vrai plaisir pour les yeux ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
lovessbbw
Ventre naissant


Masculin Nombre de messages : 27
Age : 35
Date d'inscription : 25/01/2015

MessageSujet: Re: mon histoire vraie (premier opus)   Dim 29 Mar 2015, 20:21

@roboclop le plaisir pour les yeux, c'est le récit à lire ou les énormes boobs de Britt :-)
Revenir en haut Aller en bas
lovessbbw
Ventre naissant


Masculin Nombre de messages : 27
Age : 35
Date d'inscription : 25/01/2015

MessageSujet: Re: mon histoire vraie (premier opus)   Mar 21 Avr 2015, 11:46

Bonjour bonjour!
Attendu qu'il y a parait-il des incohérences dans mes propos (sic!) bien que la partie 2 (et finale) soit réalisée (et croyez moi ça en demande du temps de "bien écrire") je ne vais pas la publier. S'il y a ici des personnes incapables de comprendre correctement un texte dans leur langue maternelle, c'est à pleurer, mais c'est ainsi et de plus en plus fréquent hélas! Je n'ai pas rejoint ce forum pour me faire "traiter" de menteur ou de mytho. Et oui, il y en a qui ont de la chance, qui ont réussi à attraper une belle BBW et c'est ainsi, maintenant si d'autres sont jaloux, ce n'est pas une raison pour discréditer les autres parce qu'ils sont aussi des frustrés! Je pensais avoir rejoint une super communauté, mais le niveau est bien bas dirait-on du moins dans le chef de certains. Rassurez-vous je ne fais pas un procès d'intention (contrairement à d'autres) à l'ensemble, il doit y avoir ici des gens très biens et éduqués, mais bon voilà, je préfère être un membre passif maintenant! A+
Revenir en haut Aller en bas
Bébert
Ventre naissant


Masculin Nombre de messages : 28
Age : 30
Localisation : Nantes
loisir : Musique, moto, jeux vidéos et beaucoup de films!
Date d'inscription : 04/03/2015

MessageSujet: Re: mon histoire vraie (premier opus)   Mer 22 Avr 2015, 19:23

C'est dommage de prendre cette décision pour seulement 1 ou 2 septique alors que le reste du forum n'attendant que la suite de ton récit. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: mon histoire vraie (premier opus)   Aujourd'hui à 10:37

Revenir en haut Aller en bas
 
mon histoire vraie (premier opus)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une histoire vraie à la RATP.
» Histoire vraie
» Allez voir ca!Histoire vraie et très touchante!
» ceci est une histoire vraie!
» Le trac et le talent (histoire vraie).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEEDEEFAT :: Feedees, Gainers en photos/vidéos ou à travers vos créations :: Litterature !-
Sauter vers: