FEEDEEFAT

Communauté de gainers, feedees francophone
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dominique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Dominique   Jeu 16 Oct 2014, 19:57

Attention, il s'agit d'une fiction sur une personne qui voit ses souhaits réalisés d'une manière inattendue

Dominique: avant

Il est sept heures moins le quart du matin. J'entends la pluie sur les volets. J'ai mal dormi, comme d'habitude. Mes drôles de rêves ne débouchent sur rien. Pas de gourmande voluptueuse à mes côtés. Je suis célibataire, j'ai bientôt trente ans, mes premières rides arrivent et mes valises sous les yeux n'arrangent rien. J'ai du mal à décoller mes paupières, la pluie a tendance à me bercer. Je gratte ma barbe de trois jours, je suis en RTT, je ne me rase pas. Je me regarde dans la glace, fais un brin de toilette, un peu d'eau de Cologne et basta. Je descends en caleçon XL, j'ai pris de la brioche on dirait, mais je m'en fous. Je prends mes céréales (mon ex disait que j'étais un grand gamin) avec du lait passé dix secondes au micro-ondes. P****! J'ai failli me brûler, deux secondes de trop! Je finis mon petit déjeuner, un tour aux cabinets, je m'habille sans entrain, sors les poubelles et rentre un courrier déjà à moitié détrempé. Saleté de flotte. Sur un des plis, le logo de ma boîte. Important. Je lis machinalement l'en-tête, blabla, votre promotion est refusée. Motif invoqué: discrimination positive. Ils embauchent une femme pour toucher dix mille euros, minable pour une multinationale, ils auraient très bien pu nous faire monter de grade tous les deux. Un colis se trouve déposé au pied de ma boîte aux lettres. Le carton est bien le seul à se gondoler ce vendredi. Comme un idiot je me baisse mal et évite le lumbago de justesse. Jour de repos, je retourne dans ma chambre, je fais un scan de ce satané courrier, et ouvre le colis. Je ne suis pas scrupuleux, sinon j'aurais trouvé une adresse située dans le sultanat d'Oman suspecte.
A l'intérieur une lampe à huile comme sortie d'un dessin animé. Complètement incongrue." Qu'est-ce que c'est que ce truc?"
"Frottez-moi." Pourquoi cette inscription n'est pas en arabe? Mystère. Je me dis que c'est un poisson d'avril, mais on est en octobre.
Je frotte quand même, la chance sourit aux audacieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dominique   Sam 18 Oct 2014, 23:46

Dominique: pendant.

La lampe tressaute. Une souris? Non, il n'y a rien. Pas de volutes de fumée ni de génie dopé aux stéroïdes, je vous vois venir avec vos gros sabots, cher lecteur. Mon imprimante se rallume toute seule, je nuis pas sénile, je sais que je n'y ai pas touché, et je n'ai pas non plus créé de fichier .txt pendant que je tenais une lampe à huile en bronze à deux mains. La feuille sort comme une fusée, pourquoi n'ai-je pas mis la butée? elle m'arrive en plein visage. Je la décolle de ma tronche et je lis: votre voeu le plus cher sera exaucé demain à la première heure. Expéditeur: un génie qui n'est pas en RTT.
N'importe quoi! Je vivote comme d'habitude, et je finis ma soirée foot/pizza/bière écroulé sur le divan. C'est bizarre, d'habitude il me faut cinq Leffe pour être ivre, ce soir je suis dans les vaps à la deuxième...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dominique   Dim 19 Oct 2014, 01:02

Dominique: après
Il est neuf heures moins le quart. Le soleil darde ses rayons. La luminosité intense me force à me réveiller. J'ai bien dormi pour une fois. Une nuit sans rêves. Peut-être à cause de mon ivresse inexplicable d'hier soir. J'ouvre les yeux, quelque chose a dû changer, mais je ne sais pas quoi. Ma perplexité me fait bailler. Et ce bâillement me donne une piste. Il est très aigu. Non on aurait pas osé me donner un coup mal placé...non c'est idiot, une effraction avec violence, je me serai réveillé...et pourquoi n'ai-je pas employé de mot grossier? Je me gratte la joue droite comme d'habitude, et deux choses me font flipper. Premier constat: ma main droite. Elle est comme boursouflée, et en plus je jurerais qu'elle est plus petite. Mes ongles sont très soignés et n'ont pas la même forme. En plus, il n'y a rien à gratter, et la peau en dessous est douce comme avant ma puberté, c'est à dire mes treize ans. Voilà pour les deux constats.
Je cogite, et m'aperçois que quelque chose m'avait gêné en effectuant le mouvement. Je regarde vers mon coude, là où j'ai ressenti la gêne. Mon Dieu! Ce cri du coeur est suraigu. Si vous découvriez un sein 95C à la place de pectoraux velus du jour au lendemain, vous tomberiez des nues vous aussi. Je m'admire, chose que je ne fais jamais. Mes poignets sont relativement fins, mes bras par contre sont dodus. Je décide de m'assoir dans mon lit. Pourquoi est-ce si difficile? Je me sens lourde. Tiens, ce féminin qui sort tout seul de ma bouche... Je veux en avoir le coeur net. J'envoie valser les draps, et là stupeur! À la place de mon bedon poilu, une grosse bedaine, striée de vergetures, des poignées d'amour, un estomac qui gargouille. Je joue comme une gamine avec ma graisse, encore ce féminin?!? En soulevant avec difficulté tout mon ventre, je découvre enfin ce que mon subconscient avait déjà deviné, au lieu de mon pénis se trouve des grandes lèvres, des petites lèvres, un clitoris, et un vagin!!! Je suis une femme, et attirante en plus...j'ai toujours mes poils pubiens, je décide de les garder. Mais au fait...j'ai de l'énergie à revendre d'un coup, je saute de mon lit à pieds joints, je fais beaucoup de bruit. "Ooops!", je me cache la bouche avec une délicatesse qui m'étonne. Mes lèvres sont pulpeuses, eheh! Je contemple mes rondeurs finir de gigoter, et m'avance féline vers la glace de la salle de bains. Je tombe presque dans les pommes. Ma chevelure rousse, déjà bouclée avant, descend maintenant en cascade, le rouquin est devenu une rousse incendiaire, si vous aimez les rondes, comme moi...oh le magnifique double sens. Ces taches de rousseur sont du plus bel effet sur un visage aussi joufflu, j'avais l'air d'un adolescent boutonneux avec quand j'étais un méc. Mes yeux pétillent, et là, je me dis que je dois vérifier quelque chose. Mon poids. Une balance. Je me baisse d'une façon très distinguée, malgré mon embonpoint. Ouhlala, j'ai des vapeurs tout à coup! Je me fais violence pour ne pas me ronger les ongles. Je pose, un pied (quels jambons, mes jambes!), puis l'autre. Je ferme un oeil, je fais ma coquette on dirait, puis j'entends le bip.
Cent vingt kilogrammes et vingt-sept grammes! Je saute mentalement de joie à côté de ma meilleure amie. J'ai pris quarante kilos, tu te rends compte Do?
Mon ancien moi répond: euh, chérie, tu as oublié les vingt-sept grammes.
Et là, je comprends. Pas tout de suite toutefois.
Des détails qui n'en sont pas me renvoyent à une réalité moins idyllique.
Je pars dans tous les sens. De ma mère qui ne me reconnaîtra pas, à mes règles, en passant par le travail que je dois reprendre lundi, une garde robe grande taille à acheter dont un tailleur trois pièces, du rouge à lèvres, euh non vieux rose au travail. Quoi d'autre? Et cette douzaine de crêpes Suzette que j'ai envie de dévorer, c'est normal? Tiens, je mange comme une truie, je mange toujours aussi salement, mais bizzarement, maintenant ça m'emoustille. Alors qu'avant, ça faisait partie d'un laisser aller. Je ne me serais pas jugée ainsi avant. Je rote comme un camionneur, je m'en excuse. Avant, je me grattais le ventre après un rot, je continue mais maintenant je ferme les yeux en le faisant, c'est si sensuel...wow. Je vais sur ma page Facebook, j'ai envie de mettre des OMG dans mes posts, et avant de commencer à complètement chambouler mon mur, je constate avec effroi que je ne peux pas. Passer des trois buts de Benzema à organiser une réunion avec des femmes en surpoids essayant de militer pour une plus grande gamme de vêtements bon marché. Tiens elle me vient d'où cette idée? Je me rappelle de ma collègue et me prends à rêver d'en faire ma meilleure amie, car une balance franchement. Heureusement qu'elle est ronde, elle comprendra peut-être pourquoi une femme a envie de prendre vingt kilos alors que ses cent vingt copains sont déjà là. Croisons les doigts pour qu'elle ne soit pas une garce...
J'ai compris. Rencontrer la femme de ma vie, ce petit vicieux de génie m'a fait comprendre que c'est moi, enfin la nouvelle moi. Et maintenant le plus dur, cela va être de trouver un homme meilleur que mon ancien moi pour vivre le grand amour. Les vingt-sept grammes, mon âme? Aucune balance n'est aussi précise...
Merci génie!

Si vous me croisez, me délectant de ma troisième pizza, faites moi signe...

Fin! Ou début?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dominique   Aujourd'hui à 02:53

Revenir en haut Aller en bas
 
Dominique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de Dominique (DARMAH)
» L'affaire Dominique Bijotat !!!
» Qu'est ce qui est oval et qui rend Dominique heureux...
» nouveau membre :dominique mercier..
» Bonne Anniversaire à Dominique ( Cerfvolant Service )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEEDEEFAT :: Feedees, Gainers en photos/vidéos ou à travers vos créations :: Litterature !-
Sauter vers: