FEEDEEFAT

Communauté de gainers, feedees et feeders francophone
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Père Noël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nolifetokyo
Gourmand de paroles


Masculin Nombre de messages : 256
Age : 22
Localisation : 94
Date d'inscription : 26/08/2012

MessageSujet: Père Noël   Lun 30 Déc 2013, 19:41

Je vous salue très estimé membres du forum. Cette histoire est un cadeau de noël pour le forum. Oui il est en retard mais c'est l'intention qui compte. Je suis un peu rouillé pour l'écriture de fiction donc sa doit être améliorable ayez un peu d'indulgence. Cette histoire est centré sur une prise de poids d'un homme. Si vous n'aimez pas sa cliquer sur la petite croix rouge en haut à droite de l'écran merci et bonne lecture.

I

Je me trouvais devant un grand immeuble Haussmannien du quartier de l’opéra à Paris. À côté de la porte de l’immeuble une plaque avec inscrit dessus: « Siège social de C.S. France ». Je me trouve devant cette immeuble pour passer un entretient d’embauche pour devenir le nouveau représentant de cette société dont laquelle je n’avais jamais entendu parler avant d’avoir lu l’annonce qu‘il avait posté sur le web. Cette annonce demandait un homme entre 20 et 30 ans entre 1m85 et plus de 2m ce qui était mon cas vu que je mesurais dans les 2m 10 environ. Eh oui je suis un géant. Ils demandaient aussi quelqu’un en bonne forme physique ce qui était mon cas vu que je suis bodybuilder aussi musclé et puissant que je suis grand. Le point qui m’a interpeler et intéresser c’est que bien qu’ils demandent quelqu’un en bonne forme physique ils se fichent que le candidat se présente avec des tablettes de chocolat ou un gros ventre rond et ils disaient qu’avec l’emploi viendrait une totale liberté alimentaire que se soit sur la nourriture ou sa quantité. Ce qui était un vrai soulagement pour moi j’avais envie d’abandonner le régime trop stricte des bodybuilders. Je suis un gros mangeur, j’adore être au bord de l’explosion après un bon repas. Donc je rentrais dans l’immeuble. Le hall d’entrée était immense avec un damier de gris clair et gris foncé avec au fond du hall une grande baie vitrée avec une fontaine en granit avec des bambous. Au centre se trouvait un bureau circulaire avec une jeune femme qui était le stéréotype même de la mauvaise secrétaire avec son casque micro, à mastiquer son chewing-gum de manière grossière ses yeux rivé sur l’écran de son ordinateur à taper frénétiquement sur son clavier comme si elle jouait à un jeu quelconque. Je m’approchais.
Moi: Excusez-moi.
La secrétaire (levant les yeux de son écran et agacée): Quoi?!
Quand elle me vit son air agacé se mut en un sourire aimable.
La secrétaire(voix douce comme du velours): En quoi puis-je vous aider, Monsieur?
Moi: Alexandre Smith, je suis ici pour l’annonce en tant que nouveau représentant de la société.
La secrétaire: Si vous voulez mon avis vous allez décrocher le poste sans soucis.
Elle se pencha de manière à mettre en avant sa généreuse poitrine.
La secrétaire(séduisante): J’espères que nous deviendrons collègue et même plus.
Alexandre: Je pourrais savoir où je dois aller pour l’entretient s’il vous plaît.
La secrétaire(un peu déçu): Oh, oui vous prenez l’ascenseur à droite et vous montez au premier étage et vous attendez pour monsieur Pixie
Alexandre: Merci.
Je me dirigeais vers l’ascenseur j’appuyais sur le bouton du premier étage. Le comportement cette secrétaire m’a énervé avec ses techniques de drague subtile, sous prétexte que je suis un homme mes actions doivent forcément être contrôlé par ma libido. Enfin je vais prendre une grande inspiration et me calmer. L’ascenseur arriva au premier étage j’arrivais dans une grande salle avec des canapés en cuir et métal moderne avec un damier noir et blanc. Je m’installais sur un des canapés je regardais les magazines que je voyais sur la table en face de moi. Ce n’était que des magazines culinaires avec en couvertures des plats très alléchant. Je feuilletais un magazine et plus je voyais les images de plats riches et délicieux plus je sentais la faim monté en moi. J’entendis des portes s’ouvrirent et je vis arriver un homme de petit taille qui devait arriver péniblement à la hauteur de mes abdos.
Petit homme: Bonjour monsieur Smith, je suis prêt à vous recevoir.
Alexandre: Vous devez-être monsieur Pixie ravi de vous rencontrer
Pixie: Moi de même allons dans mon bureau pour commencer.
Je suivais monsieur Pixie il portait un superbe costume gris avec une cravate bleu. Il avait des cheveux bruns très clair coupé court.  Nous arrivions dans son bureau qui avait un parquet sombre au sol. Un imposant bureau qui semblait disproportionner par rapport à son propriétaire. Il s’installa derrière son bureau par je ne sais qu’elle miracle. Voir un si petit homme derrière un si grand bureau était ridicule. Je me retenais de pouffer devant cette image si grotesque.
Pixie: Je vous en prie monsieur Smith asseyez vous.
Je m’exécutais rapidement.
Pixie: Vous vous demandez certainement pour quelle entreprise vous allez représenter.
Alexandre: En effet.
Pixie: Eh bien, nous sommes une société avec une très très longue histoire. Nous sommes les garant d’une tradition d’un esprit de fête. C’est en cela que réside notre survie à bien des époques et des modes. On peut dire que nous sommes presque aussi ancien que l’Eglise chrétienne romaine.
Alexandre:  C’est intéressant mais sa ne m’apprend pas vraiment plus sur mon rôle ici.
Pixie: Oui je comprends. Donc je vais être franc et direct. Nous sommes la société qui est chargée d’aider le Père Noël. Notre Père Noël actuel souhaiterais prendre sa retraite. Vous êtes donc là pour le remplacer. Et ainsi nous avons décidé aussi de dépoussiérer un peu l’image de la société par la même occasion.
Alexandre: Très bien…
Pixie: Vous ne me croyez pas?
Alexandre: Dois-je vraiment répondre à ça.
Pixie: bien.
Monsieur Pixie claqua des doigts et l’instant d’après Alexandre sentit un picotement dans tous son corps. Il vit ses vêtement se transformer. La veste qu’il portait se transformait en une veste de fourrure rouge avec une doublure en hermine blanche. Son jean aussi subissait une transformation. Le tissu en denim se transforma en velours rouge. Une épaisse ceinture de cuir avec une grosse boucle apparut pour compléter l’ensemble. Ses chaussures de ville se transformaient en une grosse paire de bottes fourrées.
C’est pas vrai je dois rêver. Je dois faire un mauvais trip sous une drogue.
Pixie: Non vous n’êtes pas entrain de rêver ni de délirer à cause d’une drogue quelconque.
Alexandre(paniqué): ah! Euh…
Pixie(amusé): respirez un grand coup sa va vous aidez et tenez voici un verre de lait chaud pour vous calmez les nerfs.
Alexandre respira à l’aide de grande goulée d’air. Et il avala d’une traite le lait chaud.
Pixie: Vous vous sentez mieux?
Alexandre: Ouais un peu.
Pixie: Bien si vous le souhaiter nous pouvons continuer sur vôtre rôle, apparence et comportement.
Alexandre: Bien sûr.
Pixie: Bien en ce qui vous concerne vôtre comportement avec les enfants exemplaire, c’est exactement ce que nous recherchons.
Alexandre: Comment pouvez-vous savoir comment je me comporte avec les enfants?
Pixie: Ahem disons que cette entretient n’à pour but que de confirmer que vous souhaiter réellement le poste. Puisque la sélection à été déjà effectué. Bien en ce qui concerne votre apparence vous devez conserver le costume acquérir un ventre rond conserver une certaine masse musculaire. En ce qui concerne barbe ou moustache nous laissons cela à vôtre convenance. Pour vôtre rôle se sera de livrer en traîneau les cadeaux lors du réveillon du 24 décembre. Par la suite vous serez secondé dans les tâches administratives par moi-même. De plus vous pourrez choisir plusieurs missions à effectué sur la demande d’enfants. De ce fait vous aurez une formation en magie et un permis traîneau.
Alexandre: Vous m’avez espionner?!
Pixie(jouant avec ses doigts): Euh… Voyez-vous on doit être sûr que… Le Père Noël doit être quelqu’un d’irréprochable sinon quoi nous aurions le risque que les enfants cessent de croire totalement au Père Noël.  Je sais que c’était indélicat mais c’était une nécessité.
Monsieur Pixie se jeta aux pieds d’Alexandre en passant par-dessus son bureau.
Pixie(accrochant sa cheville). Je vous en supplie vous êtes le seul candidat respectable à vous présenter. Ne me faites pas faux bond penser aux millions d’enfants qui seront déçus. De plus le Père Noël est l’un des piliers de l’esprit de Noël si il n’y a de remplaçant cette esprit risque de disparaître. Je vous jure sur mon honneur, ma vie.
S-sur tout ce que vous voulez que il n‘y aura plus d‘incartade à ce sujet! Pitié rester!
Alexandre: Je passe l’éponge pour cette fois.
Pixie(remettant de l’ordre dans ses vêtements): Merveilleux! Si vous le voulez bien nous allons poursuivre par la visite des installations du pôle nord.
Monsieur Pixie claqua une nouvelle fois des doigts un puissant courant d’air envahit la pièce et l’instant d’après ils étaient dans ce qui semblait être le hall d’un très grand bâtiment qui était dans le style chalet luxueux. Les boiseries et tapis étaient à la fois montagnard et somptueux. Des appliques anciennes en verre avec des bougies à l’intérieur étaient accroché aux murs. Il y avait deux énormes escaliers en chêne qui encadraient une lourde porte en bois où étaient peints de manières très fines différents jouets.
Pixie: Bienvenu au pôle nord Monsieur Smith. Je vous prie de me suivre.
Monsieur Pixie nous conduisit à un petit ascenseur. Le première étage au quelle nous conduisit cette ascenseur était un complexe de fitness grand luxe avec une grande piscine. Parfait pour mon entraînement physique. Le deuxième étage était mon bureau. Durant le voyage pour le dernière étage mon estomac se mit à gargouiller très fort.
Pixie: C’est une bonne chose que vous soyez affamé nous arrivons à vos appartements et le déjeuner doit être prêt.
Lorsque nous arrivions à mon nouveau chez moi. Nous entrions dans un long couloir rouge Monsieur Pixie m’indiqua la première porte à gauche pour la salle à manger.  Quand j’entrais j’étais choqué une énorme table de banquet était pleine à craquer de plats en tout genres. Il n’y avait qu’une seule chaise qui ressemblait d’avantage à un trône.
Alexandre: T-Tout cela pour moi?
Pixie: Oui bien sûr vous n’êtes pas obliger de tout manger.
Je prenais le premier le premier plat une dinde accompagné de pommes de terre et de marrons. Quand je pris la première bouchée ce plat était tellement bon que j’avais l’impression de découvrir pour la première fois le plaisir de manger. Et là je me lançais dans une frénésie sans pareille. Je mangeais, mangeais et mangeais. J’étais dans un état second je ne pensais plus qu’à la nourriture. Je voyais défilé des plats. Des cailles farcies, de la dinde, du poulet avec des petits pois des carottes des haricots vert des pommes de terre des marrons et encore des marrons. Ai-je vu un ours rôti avec une pomme dans la bouche? Les foies gras et le saumon fumé accompagné de pains tellement différents les uns des autres. Puis vinrent les desserts. Toutes les bûches imaginable, les choux à la crème, les crèmes brûlés chocolatés et j’en passe, les macarons, les glaces et les sorbets, et puis les tartes il y avait des fruits que je pensait être impossible à utilisé dans une tarte mais ils y étaient. A la fin de ce repas c’est comme sortir d’un rêve d’une crise de somnambulisme. Je regardais hébété la montagne que formaient les assiettes sales les os et les carcasses squelettiques des animaux. Cette pile me paraissait monumental. Ai-je vraiment manger tout cela? Mais toute la nourriture que j’avais mangé ne représenté qu’une goutte d’eau dans l’océan de nourriture qu’on m’avait présenté. Je baissais les yeux sur mon ventre. Et le choc mon ventre n’était plus des tablettes de chocolat mais une énorme boule ronde et lourde qui était pratiquement au niveau de mes genoux. Je découvrais aussi que durant ma frénésie j’avais déboucler ma ceinture et déboutonner mon pantalon. Mon ventre ne me faisait pas mal du tout malgré sa taille je ressentais un extrême sentiment de satisfaction et une chaleur réconfortante qui partait de mon ventre et se répandait dans tout le reste de mon corps. Je commençais à toucher masser et sous peser mon nouveau ventre. C’était comme une redécouverte de mon corps une renaissance dont ce ventre gonflé était le symbole car jamais au grand jamais je n’avais réussi à le faire devenir aussi gros après un repas. Je baillais de fatigue. Je sortit de la salle à manger avec une démarche lente et pesante.
Pixie: Je suis content de voir que vous avez apprécier vôtre repas
Alexandre: Oui j’ai-burp-pardon j’aimerais savoir où est ma chambre s’il vous plaît? Pour une petite sieste digestive.
Pixie: Bien sûr dernière porte du couloir à droite. Sur ce je vais vous laisser. Si vous avez besoin de quoique ce soit utilisé le téléphone dans vôtre chambre.
Alexandre: Merci au revoir.
Je me trainais péniblement jusqu’à ma chambre tout en continuant à jouer avec mon ventre sur le chemin. Une fois arrivé dans ma chambre je me déshabillais en vitesse et m’écrouler dans le grand lit confortable en sous-vêtement.


J'espère que vous avez apprécier le premier chapitre. J'attend des commentaire CONSTRUCTIF je ne tiendrais pas compte des: "t'aurais pu mettre une femme à la place" ou des "Met une fille qui prend du poids aussi" je n'ai rien contre vous mesdames mais sa ne m'intéresse pas.
Pendant que j'y suis vous voulez la formation d'Alexandre dans le prochain chapitre? dites non pitié
Revenir en haut Aller en bas
http://nolifetokyo.tumblr.com/
Fib's
Discute plus qu'il ne mange
avatar

Masculin Nombre de messages : 672
Age : 21
Localisation : Région parisienne
profession : Etudiant en Licence d'aménagement du paysage
loisir : jeux video, lecture, manger(resto!!! :D) cine...
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Père Noël   Lun 30 Déc 2013, 20:16

C'est sympa et original, j'attends la suite Smile lol dsl mais ca peut etre cool sa formation, apres t pas obligé de faire un chapitre compacte dessus, tu peux faire petit a petit au cours des chapitres en mm temps que ses "aventures" Smile
Revenir en haut Aller en bas
bigbellyboy
Dévore les discutions
avatar

Masculin Nombre de messages : 431
Age : 30
Date d'inscription : 31/10/2012

MessageSujet: Re: Père Noël   Mar 07 Jan 2014, 15:07

C'est rigolo, continues!
Revenir en haut Aller en bas
azerty69france
A trop mangé
avatar

Masculin Nombre de messages : 1416
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2012

MessageSujet: Re: Père Noël   Mar 07 Jan 2014, 15:55

Bien, merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
nolifetokyo
Gourmand de paroles


Masculin Nombre de messages : 256
Age : 22
Localisation : 94
Date d'inscription : 26/08/2012

MessageSujet: Père Noël: deuxième chapitre   Sam 24 Déc 2016, 14:58

Voici la suite après un très long moment et j'en suis désolé, j'espères que cette suite valait la peine d'attendre. J'ai hâte de de savoir ce que vous en pensez. Je vous souhaite une bonne lecture.

II

Wa quelle rêve bizarre je passais un entretien d’embauche pour devenir le père noël. C’est ridicule je dois arrêter les films sur noël, moi Ha Ha ! Deux secondes… Je suis où là ? Ce n’est pas ma chambre ici. C’est trois fois la taille de ma chambre, et puis, je suis dans un lit à baldaquin rouge. Alors ce n’était pas un rêve… L’entretien d’embauche… Mes vêtements… Le festin… Tout était réel, je regardais mon ventre il était toujours gonflé par le repas de tout à l’heure mais je me sentais plus en forme que jamais. Je ne pus m’empêcher d’examiner mon ventre, il était beaucoup plus doux et souple qu’auparavant… Des coups à la porte me sortirent de ma contemplation de mon nouveau ventre.
Pixie: Monsieur Smith, vous êtes debout ?
Alexandre : Oui laissez-moi deux minutes !
Je me ruais vers mes vêtements. J’enfilais mon t-shirt et ma veste. Je commençais à enfiler mon pantalon, au niveau des cuisses, sa passe, des fesses un peu serré mais sa passe. Quand j’essayais de boutonner mon pantalon que je rencontre des difficultés… Pour la première fois de ma vie je dois rentrer le ventre pour boutonner un pantalon ! Au bout de plusieurs essais j’arrive enfin à boutonner mon pantalon. Je sors de la chambre, pour me retrouver devant monsieur Pixie.

Pixie : veuillez me suivre, je vous prie.
Pixie conduisit Alexandre à travers une série de couloirs pour le mener dans un salon montagnard tout droit sorti d’un chalet. Les murs était fait de buches, une énorme cheminée en pierre trônait au fond du salon, devant cette cheminée se trouvait une paire de fauteuil rouge à l’air merveilleusement moelleux. Sur le fauteuil de gauche, se trouvait un vieil homme. Il était immense avec de larges épaules développées, une somptueuse barbe blanche, un énorme ventre encore plus moelleux que les fauteuils, ce ventre semblait crever de sa veste. Il n’y avait aucun doute c’était le Père Noël.
Père Noël : Je t’attendais Alexandre.
Alexandre : Vous vouliez me voir ?
Père Noël : Bien sûr ! Je suis content de pouvoir te parler. Vois-tu je suis heureux que tu prennes ma succession. Je vais enfin pouvoir prendre ma retraite l’esprit tranquille, je sais que tu vas garder certaine valeur tout en modernisant l’image du père noël.
Alexandre : Heu je sais pas trop.
Père Noël : Tu y verras plus clair après ta formation de père noël.
Alexandre : Mmh ok…
Durant l’année suivante Alexandre suivi une formation intensive, pour gérer tous les aspects du métier de père noël. Que ce soit la conduite du traineau, la distribution des cadeaux, l’utilisation de la magie et autres.
Alexandre retrouva son tailleur, Trixie pour une mise à jour de sa garde-robe.
Alexandre : J’ai beaucoup changé durant cette année.
Je me suis laissé pousser une barbe de 3 jours. Mes séances d’entraînement avait porté leurs fruits. Mes muscles avaient pris du volume. Mon nouveau régime alimentaire m’avait donné un ventre rond à la fois ferme et moelleux. Je me trouvais plus sexy que jamais.
Trixie : Alors, Alexandre comment se passe ta formation ?
Alexandre : Cela se passe bien. Il me reste plus que la phase finale.
Tailleur : C’est formidable ! Oh je vois que vous continuez à vous entrainer, vous avez pris au niveau des biceps et des épaules.
Alexandre : Hé hé j’essaye !
Trixie : Mais on commence enfin à avoir du ventre aussi. Quelle merveilleuse nouvelle.
Alexandre : Je sais c’est grâce à mon nouveau régime alimentaire libre. Je dois dire que je ne regrette pas ce changement. Je me sens de meilleure humeur et je me trouve plus beau que jamais avec mes kilos en trop.
Trixie : Je ne vais pas vous contredire, vous semblez plus épanoui.
Alexandre : Ouais je me sens mieux dans ma peau.
Après cette séance d’essayage. Il était enfin temps pour le déjeuner. Pour les entrées je dévorais plusieurs kilos de foie gras et de saumon fumé. Pour les plats, je mangeais un colossal ours polaire rôti avec une pomme dans la gueule, suivi d’un tas de dindes fourrées aux marrons et au foie gras. Pour accompagner, des frites de patate douce ainsi que des pommes de terre duchesse. Enfin pour le dessert, je mangeais des montagnes de bûches au chocolat, au café et aux fruits rouges.
Après cette première année je pouvais manger une quantité astronomique de nourriture. Je n’étais plus assommer par les quantités massives de nourriture. J’avais besoin de défaire ma ceinture et mon pantalon. Il n’a pas fallu longtemps avant que je doive défaire mon nouveau pantalon et ma nouvelle ceinture. Je me rendais au bureau de Pixie, ouais avec mon pantalon défait. Pixie avait l’habitude de me voir comme ça.
Pixie : Monsieur Smith, je vois que vous prenez vos obligations avec diligence. Je voulais vous voir pour parler de la dernière étape de votre formation. Voyez-vous, nous allons aborder un sujet sensible.
Alexandre : J’ai l’habitude avec vous. Alors finissons-en.
Pixie : Eh bien… Il faut que vous trouviez… Comment dire… Heu, votre âme sœur.
Alexandre : Comment ?! En quoi ma vie amoureuse a quelque chose à voir avec mon boulot de père noël ?!
Pixie : Eh bien… Le travail de père noël est très prenant donc avoir un soutien indéfectible donc avant de pouvoir effectuer correctement votre travail, il faut trouver un soutien moral et affective, pour vous rendre plus performant.
Alexandre : Sérieusement ?! J’aimerais vous apprendre un truc, je suis gay, un pd, une tantouse. Ça va pas poser problème vis-à-vis de l’image du père noël, pour toutes les personnes bien pensantes qui trouvent que les gays sont des abominations.
Pixie : Oh non du tout ! Nous pensons que toutes les formes d’intolérances sont contre l’esprit de noël, enfin sauf les intolérants aux lactoses. Oui je sais mon humour est nul. Enfin vous voyez que nous n’avons rien contre les gays. Nous ne pensons pas que les gays sont des abominations, au contraire, les gays sont tout à fait normaux. Nous allons vous aider à trouver cette personne avec de la magie pour pouvoir la rencontrer.
Alexandre : Comment vous allez à m’aider ?
Pixie : Eh bien grâce à un sortilège nous vous enverront trouver la personne la plus compatible avec vous.
Alexandre : Je n’ai pas trop le choix, j’imagine ?
Pixie : En effet, à moins que vous vouliez retourner à votre ancienne vie.
Alexandre : Bien sûr que non, je n’ai pas envie de retourner en arrière.

                                                         ***
Un jeune homme d’une vingtaine d’années avec un corps tout en sublime rondeur, à cause de son surpoids. Il entra dans un immeuble. Il se fit interpeller par la concierge de l’immeuble.
Concierge : Thibault, alors comment se passe tes préparatifs pour noël ?
Thibault : Sa se passe très bien, madame Schultz. Cette année je vais passer noël avec ma tante et ma cousine.
Madame Schultz : Enfin des gens intelligents, qui comprennent que les gays sont des gens normaux. Franchement pourquoi faire tout un fromage de tout ça. En quoi sa regarde les gens de qui couche avec qui, du moment que c’est des rapports consentit des deux côtés. Je vous jure il y’en a qui devrait se faire greffer un cerveau en bon état.
Thibault : Comme vous dites madame Schultz. Au fait, elle est passée où la statue de madame Bert ?
Madame Schultz : Tu ne le croiras pas ! Le nouveau locataire du premier, il a réussi à la soulever. Dieu merci, on n’aura plus cette horreur sous les yeux ! Si seulement cette pingre de madame Bert avait voulu payer des déménageurs on n’aurait pas dû la supporter durant 1 mois. Ce nouveau locataire est gigantesque et très musclé. Un beau morceau de choix vous pouvez me croire. Et vous mon petit, il est où votre soupirant ?
Thibault : J’en ai pas. C’est dur de trouver quelqu’un avec mon physique.
Madame Schultz : Oh c’est pas vrai ! Tu es superbe, il faut être un cadavre ambulant pour plaire ou quoi ! Ma loge devait être remplie de cadeaux et de fleur à ton attention. Les autres locataires devraient se plaindre de vos soupirants en train de chanter sous vos fenêtres.
Thibault : Voyons madame Schultz, ce genre de chose n’arrive pas dans la vraie vie.
Madame Schultz : Oh voyons ! Ayez un peu d’imagination z’êtes encore trop jeune pour être aussi pessimiste vous avez encore le droit de rêver.
Thibault : Il n’y a pas d’âge pour rêver Madame Schultz.
Thibault monta l’escalier pour rejoindre son appartement. Dans l’escalier il se sentit tombé avant de buter contre quelque chose de chaud, ferme et moelleux en même temps.
?: Vous allez bien ? vous n’êtes pas blessé ?
Thibault : Non, je vais bien merci à vous…
Mon sauveur devait être le nouveau locataire, un homme grand et superbe. J’avais atterri contre son ventre. OH mon dieu je me sentais si bien avec son ventre rond contre mon dos et son bras puissant autour de ma taille. Sa voix grave me faisait frissonner avec une telle force. Sans parler de la sensation contre ma joue de sa courte barbe de quelques jours était très agréable elle aussi. Je crois que je viens de vivre le plus gros clichés romantique qui soit : le coup de foudre avec un parfait inconnu suite à une chute.

Revenir en haut Aller en bas
http://nolifetokyo.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Père Noël   

Revenir en haut Aller en bas
 
Père Noël
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Week-end pépère à Besançon les 17 et 18 octobre 2009
» Pardonner moi mon père, j'ai péché - le 16-10-10
» bonnet de père noel pour casque...
» Le Père noêl, le petit chaperon rouge et deux loups
» mon père mon héros... il était une fois JEAN MORIN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEEDEEFAT :: Médias :: Litterature !-
Sauter vers: