FEEDEEFAT

Communauté de gainers, feedees francophone
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 DelphineBBW [Chapitre 6]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
okapi
Grassouillet


Nombre de messages : 137
Date d'inscription : 14/11/2005

MessageSujet: DelphineBBW [Chapitre 6]   Mar 31 Aoû 2010, 16:16

6


Jeudi 16 mars 2006

La danse du bonheur.

"  Je suis si heureuse aujourd'hui ! Il m'arrive des choses formidables ! Je serais capable de sauter au plafond malgré mon poids. Alors pour fêter ça et spécialement pour vous, je vais exécuter une danse du bonheur. Régalez-vous Wink


posté par DelphineBBW à 21:34

C'était le texte qu'on trouvait sur son site, le lendemain de sa première nuit avec Hervé. Suivaient les photos et vidéos d'un strip-tease d'anthologie. Des gestes parfait, une chorégraphie idyllique, un corps bougeant avec une légèreté qu'on aurait cru inaccessible à une masse de 160 kg. Elle flottait comme une plume.
Au départ, Hervé s’annonçait comme un énième type, identique aux autres. Un membre inscrit du site, 23 ans, habitant en région parisienne, fiancé à une jeune femme filiforme. Il travaillait comme courtier dans un grand cabinet d'assurances à la Défense. Dans ce milieu, costumes de créateurs, chaussures de grandes marques italiennes et berlines allemandes faisaient partie de la panoplie obligatoire pour être accepté par le sérail. Aux poignets, on devait trouver une rolex et un top-model. Le conformisme était absolu et malheur à qui n'entrait pas dans la norme : il ne ferait jamais d'affaires.
Il était contraint de se cacher pour assouvir l'appétit qui grondait en lui depuis la puberté, un goût prononcé pour les femmes énormes, les SSBBW aux chairs débordantes. Il aimait la masse, le volume, la bidoche s'empilant par paquets sur des corps boursouflés.
Il était inscrit sur plusieurs sites, mais c'était Delphine sa préférée. Celle qui offrait le physique le plus à son goût. Il appréciait tout particulièrement qu'elle soit resté souple et aérienne malgré sa surcharge pondérale importante. Elle ne dégageait aucune lourdeur, mais plutôt une intense énergie liée à sa masse prodigieuse.
Il lui avait écrit et ils avaient correspondu un temps par mail. Puis ce fut par chat sur Messenger. Enfin, ils eurent leur premier rendez-vous.
Il avait proposé un restaurant avec buffet à volonté, à la sortie de la ville. Bien vu, mon gars. Tu sais t'y prendre avec les gourmandes dans mon genre. Il partait déjà avec un bon point.
Lorsqu'elle l’aperçue dans les restaurant, elle fut immédiatement attirée par lui. Grand, mince (presque maigrichon), des yeux bleus chaleureux, des cheveux du plus profond des noirs et une bouche sensuelle. Mon Dieu qu'il était beau ! Bien plus que sur les quelques photos prises avec son portable, qu'il avait envoyé par mail.
Elle s'approcha de lui et dit :
– Bonjour. Hervé, c'est bien ça ?
– Oui, répondit-il en souriant. Delphine, c'est bien ça ? ajouta-t-il, malicieux, comme s'il ne la reconnaissait pas.
– C'est ça, oui, conclut-elle amusée. (La blague n'était pas hilarante, mais le type était d'emblée sympathique. Elle se sentait déjà bien.)
Le dîner fut enchanteur. Le buffet à volonté lui permit de manger à sa faim – chose rare dans les restaurants classiques. Elle se resservit quatre fois de la viande, accompagnée de pâtes, riz, purée et bien sûr d'une montagne de pommes de terre frites. Puis il y eu le dessert. Une part de chaque tarte et de chaque gâteau, histoire de goûter à tout. Au total, ça faisait sept parts de pâtisserie. Une fois terminé, elle déboutonna son pantalon et desserra sa ceinture d'un cran. Un geste si habituel pour une grosse mangeuse, qu'elle ne remarqua pas l'effet que cela faisait à Hervé.
Mais le plus important n'était pas la bouffe ce soir là. La soirée avec Hervé était merveilleuse. Le meilleur rencart de sa vie. L'homme était brillant, intelligent, spirituel et cultivé. Il la subjugua par ses connaissances en philosophie et la fit rire aux éclats, par la grâce de son humour subtil.
Elle aimait la façon dont ses yeux se posaient sur elle. Il n'avait pas un regard de pervers qui salive devant un gros morceau de barbaque qu'il va s'enfiler. Il l'observait en esthète qui sait apprécier la beauté des formes très généreuses. À la fin du repas, elle était conquise.
Une fois sortis du restaurant, ils marchèrent jusqu'à la voiture d'Hervé, une grosse Mercedes. Sympa. En reculant le siège au maximum, je devrais être tout à fait à l'aise. Parfait jusque dans l'automobile. Chapeau l'artiste !
– Delphine, commença-t-il, baissant les yeux, soudainement gêné. J'ai passé un excellent moment. Veux-tu que je te ramène ? Ou bien nous pourrions... euh...
– Faire l'amour ?
Elle avait sortie ça d'un coup. Ça lui était venu de nulle part et avait surgi par surprise. Elle rougit en se rendant compte de ce qu'elle venait de dire.
– C'est cela. Faire... euh... l'amour. Il y a un hôtel agréable à deux-cent mètres. Nous y serons en quelques minutes.
– Allons-y, alors.
Bras dessus, bras dessous, ils se dirigèrent vers leur première nuit d'amour.

(À suivre...)
Revenir en haut Aller en bas
 
DelphineBBW [Chapitre 6]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [wip][SM] chapitre perso
» space hulk - chapitre II - - Antéus le 2ème Front -
» Space Hulk du 18 décembre. . . Chapitre I - Origine
» Chronique du CTD - Chapitre 1 - Art chéri
» 1er chapitre: le wheeling par lezito

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEEDEEFAT :: Votre Feedeefat :: La corbeille :: Litterature !-
Sauter vers: