FEEDEEFAT

Communauté de gainers, feedees et feeders francophone
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Comment avez vous découvert votre feederisme?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
loupblanc
Passe à table
avatar

Masculin Nombre de messages : 25
Age : 20
Localisation : Au mcdo
profession : Mécano
loisir : Manger devant la télé, balade musique
Date d'inscription : 03/08/2018

MessageSujet: Re: Comment avez vous découvert votre feederisme?   Sam 04 Aoû 2018, 23:31

Ça fait 10 ans que j'avais vu ça c'était un e-mail. Je sais pas si sa existe encore
Revenir en haut Aller en bas
Mister Fat
A trop mangé
avatar

Masculin Nombre de messages : 1601
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Comment avez vous découvert votre feederisme?   Lun 06 Aoû 2018, 22:09

loupblanc a écrit:
La chose qui a déclenché ce fantasme c'est que j'ai vu des miss mince qui on fait le concours mc do et il y avait la photo avant après. 60kg au début puis je pense 200 kg après
Qu'est-ce que c'est que ça ??? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
John Smith X
Timidou


Masculin Nombre de messages : 21
Age : 24
Date d'inscription : 07/08/2018

MessageSujet: Re: Comment avez vous découvert votre feederisme?   Mar 07 Aoû 2018, 22:21

Pour ma part, disons que j'ai toujours éprouvé une sorte d'euphorie entremêlée de fascination à l'idée de voir des filles ou des femmes se goinfrer ou enfler jusqu'à en devenir obèses depuis mon plus jeune âge... le blâme aux films "Maltida" puis "Nigaud de Professeur" , qui m'ont très tôt fait questionné sur des questions plutôt étranges à songer lorsque vous n'avez pas encore poussé vos tous derniers dents de lait comme "quand est-ce qu'il aura fille qui sera forcée à se faire gaver d'une vingtaine de gâteaux aussi?" ou encore si la love interest de Sherman Klump risquera de prendre quelques demi-centaines de kilos en trop maintenant que le protagoniste et elle sont officiellement ensemble, puis à cet épisode de la série d'animation Totally Spies (infâmement trop bien connu sur DeviantArt et TV Tropes depuis lors) comme au reboot de Charlie & La Chocolaterie en 2005 pour ne pas avoir aidé. XD Toutefois, cela n'est pas vraiment de là que prend source mon amour pour les femmes en chair, étant donné que ma culture d'origine - pas le Canada français - tend beaucoup plus à poser encore de nos jours les femmes voluptueuses ou rondes sur un piédestal plutôt que de les stigmatiser pour leur poids (ce sont les femmes sveltes ou maigres qui, bien au contraire, sont un peu plus sujettes aux railleries des hommes méchants ainsi qu'à une forme de marginalisation sociale dans le domaine prénuptial, si elles ont l'infortune de s'être épanouies vers l'âge adulte avec suffisamment trop peu de courbes!!)

Ce fût aussi durant cette période d'âge que j'ai développé une fascination infantiliste pour les femmes sur-poitrinaires ou au bonnet changeant comme à la callipygie évolutive si vous voyez ce que je veux dire (les dessins animés, mangas et quelques comédies n'ont guère aidé non plus) .

Tout cela bien des années avant de découvrir vers la fin de mon adolescence que tout cela portait des mots-clefs bien précis sur les moteurs de recherche comme "Weight Gain" , "Body Inflation" , "Boob Expansion" or encore "Booty Expansion" .


Dernière édition par John Smith X le Mar 07 Aoû 2018, 23:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
fossilman
Passe à table


Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 19/11/2017

MessageSujet: Re: Comment avez vous découvert votre feederisme?   Mar 07 Aoû 2018, 22:31

Quel plaisir de te lire !
Revenir en haut Aller en bas
John Smith X
Timidou


Masculin Nombre de messages : 21
Age : 24
Date d'inscription : 07/08/2018

MessageSujet: Re: Comment avez vous découvert votre feederisme?   Mar 07 Aoû 2018, 23:13

fossilman a écrit:
Quel plaisir de te lire !

Ha ha! Ravi que cela plaise à du monde. ^^
Revenir en haut Aller en bas
John Smith X
Timidou


Masculin Nombre de messages : 21
Age : 24
Date d'inscription : 07/08/2018

MessageSujet: Re: Comment avez vous découvert votre feederisme?   Mer 08 Aoû 2018, 00:54

Toutefois, la toute première fois que je me retrouvais en une position auquelle quoi je pouvais en une certaine mesure expérimenter le rôle d'un feeder commença il y a de cela sept ans, alors que je n'étais encore qu'un étudiant en 5e secondaire.

Une anecdote plutôt longue, mais fort coquette d'ailleurs. Il y avait cette fille un peu plus âgée que moi dans la plupart de mes cours, une Maghrébine. Aussi vive d'esprit que bellissime, avec sa longue chevelure épaisse et son regard perspicace tous aussi noirs que le khôl, son teint mât tirant vers un fauve soutenu au dépend des saisons, son habileté à avoir presque toujours l'air bien fringuée même en étant vêtue que d'un uniforme scolaire. Beaucoup de mes camarades avaient le béguin pour elle (frôlant parfois une obsession morbide pour certains) . Je me dois cependant admettre qu'elle ne me laissait guère réellement indifférent non plus, à l'époque.

Mais aussi alambiqué que cela risque de prendre comme tournure, ce ne fût pas elle ma toute première feedee : elle ne fût simplement, sans s'en rendre compte, qu'un des éléments déclencheurs majeurs d'une tribulation qui débuta lors d'une journée de mois de mars ou avril.

Au fil de l'année, ma camarade d'école s'était découverte une passion pour la malbouffe des restos voisinant notre école, chose qui n'avait rien d'anodin pour tout adolescent au porte-feuille suffisamment bien garni, seulement ses pulsions gloutonnes avaient commencé à gagner de plus en plus en ampleur au point que moi-même ainsi que d'autres étudiants en furent littéralement estomaqués lorsque, lors d'une fête étudiante donnée avant les vacances du Temps des fêtes, nous la vîmes prendre en proie les tables richement garnies de mets apportés par tous les élèves et dévorer à elle seule trois plats suffisamment emplies de bouffe à satiété pour en équivaloir à six!
Bien que certains interprétèrent cet moment d'excès comme une simple manière pour elle de festoyer à fond, j'eus pour la toute première fois en mon for intérieur cet intense pressentiment - une intuition qui me revient de temps en temps au fil des ans, que j'ai depuis lors surnommé mon "spider-sens d'amoureux des rondes" . Et pour cause... - que ça n'allait pas s'arrêter là et l'hiver qui s'ensuivit me donna raison : rendu en fin janvier, son ventre commençait à former un pli tout chétif par-dessus sa ceinture de jeans, seulement visible lorsqu'elle s’assoyait. Comme elle n'était déjà pas svelte au départ pour une fille plutôt grande et de corpulence plutôt moyenne mais filiforme ayant il n'y a pas si longtemps été membre d'une équipe de volley-ball, personne hormis moi et peut-être la persuasion féminine en général ne remarquèrent les premiers signes de sa prise de poids jusqu'en fin février, lorsqu'il était désormais rendu impossible pour elle d'avoir à s'asseoir sans avoir à réajuster sa chemise un peu plus serré que d'habitude autour de la taille ou à serrer l'estomac afin de rendre son petit bide un peu moins visible.
Ce ne fût que près de deux semaines plus tard, de retour de notre semaine de relâche, que sa silhouette avait écopé tout un sacré tollé de ses gâteries incessantes, au point tel qu'elle absenta de la plupart des cours durant presque toute la semaine.

Ce fût à ce moment qu'elle m'a prise en délit... non pas la Maghrébine, mais bien mon autre "amie", une Antillaise elle aussi un peu plus âgée (bref, je la nomme "amie" mais notre filiation est-- **ahem** ambigument platonique?? Le qualifier de compliqué en italique ne serait qu'un très, très maigre euphémisme...) . Un vendredi après-midi tout de suite après la fin des cours, nous étions en train de discuter ensemble un court moment sur le banc favori de notre ancienne clique lorsque j'aperçus l'épicentre de cette histoire descendre en trombe les escaliers du hall principal à quelques mètres derrière ma copine. Mon regard se fixa avec un peu trop d'émoi, ne serait que deux ou trois secondes de trop, sur cette quelque peu éloquente protubérance rebondissant en mouvement de va-et-vient, menaçant de faire déboutonner à tout moment sa chemise favorite beaucoup trop emmaillotée autour de son estomac.
Ma copine, remarquant ma réaction, se retourna en direction de l'autre fille, comprit, puis m'asséna l'air revêche un coup de poing en plein dans les reins en guise de châtiment à mon manque de tact.


Quelques jours plus tard, toujours sur le même banc et en compagnie de notre clique, elle me surprit encore une fois en train de lorgner l'autre fille et ses toutes nouvelles rondeurs et me sermonna à ce propos, croyant à tort que je nourrissais des préjugés de taille envers cette dernière. Surpris d'être prit pour un grossophobe, je lui rétorqua que je trouve au contraire la tour de taille croissante de notre camarade "fascinante" et que cela ne fait que l'embellir un peu plus. Un propos honnête et irréfléchi qui chatouilla une fois encore mon "spider-sens" alors que je vis en son regard comme une impression de soulagement mêlée de... satisfaction?

Aussitôt, elle me confia avec une franche béatitude qu'elle trouve aussi que les ventres ronds siéent bien les femmes, qu'elle adorait passer son temps durant les fins de semaines à se gaver continuellement de pâtes jusqu'à en ressortir trop pleine pour bouger ou trop ballonnée pour boutonner ses jeans mais qu'elle avait horreur que son métabolisme rapide ne l'a fasse raplatir l'estomac avant même qu'elle ait le temps de se vanter d'avoir prise un peu de ventre à l'école : qu'enfin, qu'elle trouve qu'être mince n'était pas satisfaisant (elle était encore plutôt maigre à cette époque, après tout) et qu'elle rêverait de devenir grosse ou d'atteindre néanmoins les 225 livres - 102 kilos pour nos lecteurs outre-mer - parce qu'elle trouvait qu'avoir une corpulence forte avec tout le paquet gros-seins/panse-large/hanches-fortes/membres-charnus telle une mère ayant eu une grande portée serait la quintessence de la beauté et de l'esthétique féminines, puis aussi parce qu'elle était curieuse de savoir comment se sentirait-elle physiquement et sensoriellement parlant une fois obèse.


Ce fût par cette série hasardeuse d'événements que je découvris que ma copine à des tendances plus ou moins admises de stuffer et de feedee et l'encouragea depuis lors à embrasser ses pulsions "adipophiliques". Mais ça ainsi que ce qui arriva de la Maghrébine, ce sont d'autres histoires... ;p
Revenir en haut Aller en bas
Papillonrose
ADMIN
avatar

Féminin Nombre de messages : 95
Age : 21
Localisation : France, Tout en haut. 🇫🇷
profession : Étudiante en Droit 🤓
loisir : M'assoir sur un banc et regarder les gens courir, ça m'aide à mieux dormir le soir.
Date d'inscription : 02/01/2017

MessageSujet: Re: Comment avez vous découvert votre feederisme?   Mer 08 Aoû 2018, 05:38

Franchement ta vie est passionnante, tu peux continuer à la raconter, car je suis complètement à fond dans ton récit 😂😂
Je veux savoir la suite 😂😂
Revenir en haut Aller en bas
John Smith X
Timidou


Masculin Nombre de messages : 21
Age : 24
Date d'inscription : 07/08/2018

MessageSujet: Re: Comment avez vous découvert votre feederisme?   Mer 08 Aoû 2018, 21:59

Papillonrose a écrit:
Franchement ta vie est passionnante, tu peux continuer à la raconter,  car je suis complètement à fond dans ton récit 😂😂
Je veux savoir la suite 😂😂

Que cela te fasse ravir me comble d'un sentiment béat d'encouragement. ^^

Soit! Je t'accorde la suite.
Revenir en haut Aller en bas
pulp3
Se ressert régulièrement
avatar

Féminin Nombre de messages : 153
Age : 33
Localisation : Derriere mon PC
profession : Rédactrice
loisir : La bonne bouffe, Internet, Jeux video, Lecture, Ecriture, Puzzles, Balades, Voyages
Date d'inscription : 09/06/2016

MessageSujet: Re: Comment avez vous découvert votre feederisme?   Jeu 09 Aoû 2018, 09:11

En effet tres sympas tes histoires John. Je visualise super bien la Maghrebine ^^
J'espere juste que tu n'as pas trompe ta copine avec cette fille !! grrr Very Happy

Pour repondre a la question de base, depuis petite j'etais fascinee par les femmes voluptueuses et notamment les grosses poitrines alors que moi j'etais toute maigrichonne.
A l'adolescence il y avait une maghrebine aussi Wink, avec des formes sublimes, et notamment un cul memorable, qui se faisait gentiment moquee par tout le monde, mais moi je l'adorais son cul et tout le monde trouvait ca bizarre, ne me croyait pas.
Par contre a cette epoque j'aimais vraiment les corps genereux mais en mode hourglass ou poire seulement, pas quand tout etait rond, alors que maintenant ca a change, j'aime tout en dehors d'une silhouette bien particuliere.
A partir de 15 ans, j'ai commence a manger comme 4 sans rien calculer, juste j'adorais manger. Je finissais les plats de mes copines a la cantine en plus du mien et le soir je me refaisais une grosse platree de pates a la carbonara. Je ne prenais pas un gramme, ce qui avait le don de faire rager gentiment mes amies et mes soeurs bien entendu.
Et puis a 21 ans, j'ai commence a prendre, et ce, de maniere exponentielle, ca me plaisait bcp (mais c'etait tres dur car j'etais tres polluee par le harcelement quotidien de l'entourage et je grossissais tellement vite que je n'avais pas le temps d'adapter mes vetements etc) et c'est la que j'ai compris que j'etais une gainer. J'ai fait le yoyo car tres difficile a assumer, mais j'espere etre definitivement sur le bon chemin maintenant et vivre mon feederisme a fond Smile
Revenir en haut Aller en bas
https://www.feabie.com/Member/Details/Ogress
John Smith X
Timidou


Masculin Nombre de messages : 21
Age : 24
Date d'inscription : 07/08/2018

MessageSujet: Re: Comment avez vous découvert votre feederisme?   Jeu 09 Aoû 2018, 11:29

pulp3 a écrit:
En effet tres sympas tes histoires John. Je visualise super bien la Maghrebine ^^
J'espere juste que tu n'as pas trompe ta copine avec cette fille !! grrr Very Happy

Pour repondre a la question de base, depuis petite j'etais fascinee par les femmes voluptueuses et notamment les grosses poitrines alors que moi j'etais toute maigrichonne.
A l'adolescence il y avait une maghrebine aussi Wink, avec des formes sublimes, et notamment un cul memorable, qui se faisait gentiment moquee par tout le monde, mais moi je l'adorais son cul et tout le monde trouvait ca bizarre, ne me croyait pas.
Par contre a cette epoque j'aimais vraiment les corps genereux mais en mode hourglass ou poire seulement, pas quand tout etait rond, alors que maintenant ca a change, j'aime tout en dehors d'une silhouette bien particuliere.
A partir de 15 ans, j'ai commence a manger comme 4 sans rien calculer, juste j'adorais manger. Je finissais les plats de mes copines a la cantine en plus du mien et le soir je me refaisais une grosse platree de pates a la carbonara. Je ne prenais pas un gramme, ce qui avait le don de faire rager gentiment mes amies et mes soeurs bien entendu.
Et puis a 21 ans, j'ai commence a prendre, et ce, de maniere exponentielle, ca me plaisait bcp (mais c'etait tres dur car j'etais tres polluee par le harcelement quotidien de l'entourage et je grossissais tellement vite que je n'avais pas le temps d'adapter mes vetements etc) et c'est la que j'ai compris que j'etais une gainer. J'ai fait le yoyo car tres difficile a assumer, mais j'espere etre definitivement sur le bon chemin maintenant et vivre mon feederisme a fond Smile  

Wow! Ton vécu est vraiment palpitant. Je suis convaincu que pas mal de gainers et surtout de femmes peuvent aisément se reconnaître en tes propos, car il est dur d'adopter pareil mode de vie au sein d'un milieu social si quasi-religieusement obnubilé par les diktats de la pensée unique et de l'industrie cultuelle de la minceur (surtout en France, à ce que j'ai constaté : je me remémore encore par le nombre de fois auquel je me retrouvas à me confronter à des femmes de ma diaspora d'origine vivant en zone franco-belge en raison de mon mépris pour leur tendances à une stigmatisation systémique des autres femmes sur leur poids, ou encore par le simple fait qu'un de mes potes d'origine française ne s'en est toujours pas remis de toutes les fois où il m'a aperçut en train de lorgner ou de filtrer des femmes à la corpulence passant de seulement moyenne à extrêmement ronde. Même Carmen Lafox, auquel il m'arrive de jacasser avec elle de temps à autre sur Curvage confia une fois que sa brève escapade en France rendit le niveau de grossophobie systémique qu'elle vit couramment en Espagne pour une broutille...) . Embrasser cette vie exige pour beaucoup du courage et de l'audace, la vivre pleinement et à très long terme cependant est toute une odyssée et ce autant au sein de la société mainstream qu'aux sein de cette sous-culture même, car l'être humain est un animal social compliqué après tout.


Ha ha lol! Non, il n'y a rien eu de déplacé entre la Maghrébine et moi, de toute façon elle se trouvait déjà en couple à l'époque. Mais bien que ma copine n'ait jamais sût quoi s'en tenir officieusement de la nature de notre relation, elle a toujours été d'humeur aisément jalouse à la moindre attention que je porte envers une autre femme... j'ai donc reçu pas mal de coups entre les reins et bien pis encore comme coups tordus, tout le long de la décennie. XD lol!
Revenir en haut Aller en bas
John Smith X
Timidou


Masculin Nombre de messages : 21
Age : 24
Date d'inscription : 07/08/2018

MessageSujet: Re: Comment avez vous découvert votre feederisme?   Jeu 09 Aoû 2018, 11:33

Reprenons un instant au sujet de ma camarade nord-africaine.


Le lundi suivant cet épisode du bide sautillant, elle se présentât enfin en classes. Contrairement aux mois précédents, certains de nos camarades de cours se mirent à jeter furtivement des regards inquisiteurs quant à son excroissance abdominale : chose aisée à couvrir lorsqu'elle pouvait toujours se faire passer pour mince tant qu'elle se tenait debout et serrait du ventre, mais pas lorsque l'on passe d'une poussée de brioches à peine visible à une protubérance semblant à celle d'une femme enceinte de trois mois, en seulement moins de deux semaines!

S'élançant de sa démarche habituelle en direction de son coin favori au fond de la classe, qui était pas si loin de la mienne, je saisissais cette opportunité afin de jeter du coin de l’œil une discrète introspection de l'instant où elle s'asseyait : du moment où elle se courba, son bide gras exerça encore plus de pression contre le tissu de sa chemise d'uniforme, faisant ainsi un peu écarter les coutures boutonnées les unes des autres et accentuer sa double paire de plis naissants. Ses brioches débordaient tout autour du rebord de ses jeans, la rendant assez inconfortable pour avoir à les faire réajuster sur le coup.
Le cours s'écoulant, les étudiants se mirent à jacasser un peu. Il y avait ce jeune homme auprès de nous, un Ouest-Africain et ami intime de la fille. À un certain point, elle se mit à la taquiner un peu méchamment en raison du fait qu'il soit un peu plus courtaud que la moyenne, lui minaudant qu'elle aimerait le bercer contre elle puis le porter dans un pagne nouée autour des reins telle la maman de Kirikou, duquel quoi le garçon lui rétorqua, l'assurance et le panache immuables, qu'il refuserait volontiers de peur de s’asphyxier entre ses bourrelets...
Je fus tellement stupéfié par le tempo et l'audace de cette contre-répartie que j'en explosais de rires tonitruants et m'en mit presque à tomber de ma chaise. Il m'aura fallût une demi-journée entière afin de cesser d'être saisi par ces fou rires, au grand ennui de la pauvre concernée.

Le printemps s'écoula alors que le poids de notre camarade continuait de monter en flèche. Désormais ce fût tout son physique qui fût touchée par la graisse, rendant les traits de son visage un peu moins fins, le haut de ses bras un peu plus moelleux, puis tout le bas du corps un peu plus large et épais. Rendue quelque peu potelée par une indulgence si insatiable qu'elle en était rendue à se gaver de mets gras même en cours, en avant-midi comme lors de l'après-midi. Il lui était désormais rendue impossible d'enfiler ses chemises sans avoir à s'y sentir totalement emmaillotée ou manquer de réduire en pièces toute la partie enserrée autour de sa bedaine proéminente, la forçant ainsi à se procurer de toutes nouvelles uniformes de taille Large cette fois-ci. Bon sang, c'était rendue qu'elle avait même dû débourser une petite fortune afin de faire réajuster sa superbe robe toute corsetée de bal de promo en raison de ses rondeurs. Je me souviens d'ailleurs avec fort détail par la minutie de sa coiffure altière, son corsetage, la texture du tissu couleur aniline, son sourire blanc comme le plus pur des marbres, cette petite danse slow courtoise qu'elle m'ait offerte sur la piste...

Trois années plus tard - soit il y a de cela quatre années - nous nous retrouvâmes tous les trois (moi-même, elle et un ami commun) à flâner dans le quartier. Cela faisait un bon bout de temps que je ne l'avais pas aperçue et nous nous étions rencontrées par pur hasard en raison du fait qu'elle ainsi que notre ami commun habitaient tous deux dans le même pâté de maisons que ma sœur à l'époque et bien que sa croissance pondérale ait considérablement ralentie depuis lors, elle s'était néanmoins totalement empâtée depuis le temps. Son corps avait répartie le gain de façon plus uniforme en raison de sa silhouette en forme de coupe, rendant ainsi son bide un plutôt large mais moins prononcé. Son visage s'était arrondi, formant des petites joues rebondies ainsi qu'une mince couche moelleuse dessous son menton, ses épaules étaient rendues plutôt costaudes, ses bras étaient rendues quelque peu charnues, ses hanches fortes quoiqu’étroites et ses cuisses bien empaquetées, forçant ainsi une certaine perte d'entrain à sa démarche habituelle.


Peu à peu, les années passèrent et nous nous perdîmes de vue (si se perdre de vue en notre génération accroc aux réseaux sociaux est toujours une expression valable) . Elle s'est mise à perdre beaucoup de poids il y a de cela deux ou trois années et désormais, elle est revenue à sa forme d'antan.
Revenir en haut Aller en bas
pulp3
Se ressert régulièrement
avatar

Féminin Nombre de messages : 153
Age : 33
Localisation : Derriere mon PC
profession : Rédactrice
loisir : La bonne bouffe, Internet, Jeux video, Lecture, Ecriture, Puzzles, Balades, Voyages
Date d'inscription : 09/06/2016

MessageSujet: Re: Comment avez vous découvert votre feederisme?   Jeu 09 Aoû 2018, 12:24

C'est probablement parce-qu'elle ne savait pas en quoi s'en tenir de votre relation qu'elle etait si jalouse, comment ne pas etre insecurisee dans ces cas la ?

Je suis 100 % d'accord avec toi sur la vision francaise qui en effet est tellement forte et en mode pensee unique qu'on dirait une religion ! La France doit etre l'un des pires pays en matiere de grossophobie et ton echange avec Carmen a ce sujet me conforte dans cette idee.
J'ai travaille dans toutes sortes de milieux et toujours les gens qui parlaient de leurs regimes, qui s'y mettaient, y compris les hommes. On a bien le cerveau lave en France, surtout avec l'argument imparable, le bien nomme argument "point Goldwin" de la SANTE ! HAHAH. A partir de la, tu peux plus debattre, puisqu'il est sense y etre question de sante...et comme si les gens en avaient quelque chose a faire en vrai de ta sante (en dehors de ta mere xD).

Parfois j'envisage de retourner vivre au Canada tiens (j'ai vecu 2 ans a Montreal) Wink
Revenir en haut Aller en bas
https://www.feabie.com/Member/Details/Ogress
John Smith X
Timidou


Masculin Nombre de messages : 21
Age : 24
Date d'inscription : 07/08/2018

MessageSujet: Re: Comment avez vous découvert votre feederisme?   Ven 10 Aoû 2018, 05:54

pulp3 a écrit:
C'est probablement parce-qu'elle ne savait pas en quoi s'en tenir de votre relation qu'elle etait si jalouse, comment ne pas etre insecurisee dans ces cas la ?

Je suis 100 % d'accord avec toi sur la vision francaise qui en effet est tellement forte et en mode pensee unique qu'on dirait une religion ! La France doit etre l'un des pires pays en matiere de grossophobie et ton echange avec Carmen a ce sujet me conforte dans cette idee.
J'ai travaille dans toutes sortes de milieux et toujours les gens qui parlaient de leurs regimes, qui s'y mettaient, y compris les hommes. On a bien le cerveau lave en France, surtout avec l'argument imparable, le bien nomme argument "point Goldwin" de la SANTE ! HAHAH. A partir de la, tu peux plus debattre, puisqu'il est sense y etre question de sante...et comme si les gens en avaient quelque chose a faire en vrai de ta sante (en dehors de ta mere xD).

Parfois j'envisage de retourner vivre au Canada tiens (j'ai vecu 2 ans a Montreal) Wink

Tu serais donc familière avec mon coin de pays? sunny Bah tant mieux, notre société est généralement tolérante pour ce genre de cas. Qui plus est, la gastronomie ici est plutôt favorable. Smile

Oh en effet, elle ne savait et ne sait toujours pas en quoi se tenir. Pour ma part, j'ai bien finis par apprendre à en rester de marbre au fil des ans. Ce qui semble davantage la pousser désormais à devenir de moins en moins enjouée à poursuivre ce badinage de longue date plus longtemps... tout récemment, elle me reprochât d'avoir tout bonnement cessé de poursuivre les femmes, ce qui coïncide pas mal avec le fait que j'ai cessé de la poursuivre tout court. cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment avez vous découvert votre feederisme?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment avez vous découvert votre feederisme?
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Comment avez-vous découvert l'escalade?
» comment l'avez vous découvert ?
» == comment avez vous connu...==
» comment avez vous découvert ce forum
» avez vous deja entendu parler d acidose rénale???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEEDEEFAT :: Le feedersime :: Feedees et Gainers-
Sauter vers: