FEEDEEFAT

Communauté de gainers, feedees francophone
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Self Discovery [Anglais]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Self Discovery [Anglais]   Ven 28 Oct 2005, 20:45

Voici la meilleure histoire que j'ai pu lire, elle est malheureusement en Anglais donc faut avoir bien étudié à l'école Twisted Evil .

Comme elle est conséquente, je ne vais pas la traduire, mais s'il y a des phrases (voire au max un paragraphe) qui vous pose problème je veux bien traduire ce morceau Wink .

Self Discovery
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Self Discovery [Anglais]   Ven 28 Oct 2005, 20:51

bouh Crying or Very sad j'compren pas l'anglais Sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Self Discovery [Anglais]   Ven 28 Oct 2005, 20:56

Au pire, tu prends un traducteur gratuit sur le web, babelfish permet de comprendre (avec beaucoup de recul hein !) un texte qui n'utilise pas ou peu de jargon d'un certain domaine, si ça peux t'aider Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Self Discovery [Anglais]   Ven 28 Oct 2005, 21:37

non c'est pas grave j'attendrais des histoires en francais study
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Self Discovery [Anglais]   Jeu 12 Avr 2007, 15:34

J'adore les traducteur angalais-francais... Tu tape une frase il te ressorte un truc completement HS style:"Le petit chat bleu danse le raga-mouvit en pantoufle sur son quad" lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Self Discovery [Anglais]   Lun 15 Sep 2014, 16:12

Attention, contenu érotique, interdit aux moins de 16 ans. Traduction non officielle par mes soins en cours

Révélation

Même si le cours de français était le seul qu'elle n'avait pas abandonné depuis son mariage deux semaines auparavant, Jan était pressée que celui-ci se termine. Elle n'avait pas pris de petit déjeuner, et maintenant elle avait très faim. Elle se depecha de rentrer chez elle dès qu'elle eut le droit de sortir.

Elle ne trouva rien d'appétissant dans la cuisine, elle descendit donc dans le local où son mari Frank tenait une boutique de traiteur qui avait beaucoup de succès. La clayette du dessus du réfrigérateur était réservée aux restes des clients commandant de trop grandes quantités. Ils ne servaient jamais de restes aux clients, bien sûr, mais les gardaient pour que les employés, et maintenant Jan, en fassent leur casse-croûte.
"Bingo!" Dit-elle en ouvrant la porte du réfrigérateur. Elle se sent carrément veinarde: la clayette du haut était remplie d'hors-d'oeuvres - sushis, mini-tourtes, boulettes au fromage et des craquelins aux huîtres. Elle en prit un tas de la taille d'une assiette, l'emporta en haut, fit s'effondrer la pile et commença le travail de comptabilité du service de traiteur, son emploi à temps partiel, en picorant les hors d'oeuvre. Franck avait la meilleure affaire de traiteur de la ville, ces hors-d'oeuvre étaient vraiment fantastiques, même s'il s'agissait de restes.
Après avoir fini la compta', ses devoirs de français et...deux autres plats d'hors d'oeuvres, elle s'installa dans le canapé pour regarder la télévision.
Même si elle commençait à se sentir pleine, l'appel des hors d'oeuvres en bas était tentant.
"Ces machins doivent faire vraiment grossir", pensa-t-elle en descendant se chercher une autre plâtrée, "heureusement j'ai un métabolisme élevé".
Elle se demanda si les gens avaient remarqué qu'elle en avait mangé autant, mais d'autres restes s'y trouvaient déjà, venant d'une nouvelle commande (les employés de Frank allaient et venaient tout le temps) et la clayette était encore plus remplie qu'avant. Elle en prit DEUX assiettes cette fois, juste pour être sûre d'en avoir assez.
Alors qu'elle était allongée sur le canapé et avait recommencé à picorer, elle se rappela d'un dessin animé qu'elle regardait quand elle était enfant: était-ce la fiancée de Porky Pig? Le personnage était installé à manger des chocolats et était devenue bien grosse à la fin de l'épisode. Pour une raison qu'elle ignorait alors, cela l'avait toujours fasciné.
En grandissant, elle commença à fantasmer sur l'idée de grossir et trouva cela plutôt érotique, mais bien sûr elle ne VOULAIT pas être grosse-ce serait affreux pensait-elle. Elle n'avait jamais su quoi faire de ses étranges fantasmes, et avait toujours essayé de ne pas y penser; mais quelque chose le lui rappelait de temps à autre.
Quand elle eut fini les hors-d'oeuvre, elle se sentit bien pleine. Elle ne pensa plus en reprendre pendant une heure, et avant qu'elle le puisse, Frank était revenu.

"Habille-toi, chérie, dit-il, nous allons dîner!"

Elle était sur le point de dire qu'elle était trop pleine, mais elle savait qu'il détestait sortir seul. Frank n'avait pas même l'envie de penser à cuisiner après une semaine à préparer de la nourriture pour d'autres, et Jan était une piètre cuisinière, donc ils mangaient souvent en dehors.

"Où allons nous manger?", essayant de montrer de l'intérêt pour l'idée.
-Sam's' Steakhouse?
-Non, on n'y est allé l'autre jour!
-Que penses-tu de Chez When?
-Vraiment?", dit Jan, soudainement enthousiaste.

C'était son restaurant préféré, mais Frank ne voulait pas y aller trop souvent car il le trouvait hors de prix et qu'il fallait bien s'habiller.

"Oui, pourquoi pas?"

Elle mit sur elle une de ses tenues de soirée et fut surprise de voir à quel point elle était serrée dedans.
"Bizarre", pensa-t-elle, "ce n'est pas la période du mois..."
Et puis, diable, ce n'était pas ridiculement serré non plus, et Frank aimait la voir dans des robes moulantes. Elle mit son maquillage, se regarda attentivement dans le miroir, et se dit à elle-même "Tu es renversante".

Brièvement, elle sentit le parfum du regret quant au fait qu'elle n'avait pas pu devenir mannequin. C'était plus le rêve de sa mère que le sien, mais elle n'avait pu s'empêcher d'éprouver de la déception quand le recruteur a dit:"Joli visage, mais des hanches trop larges". Bien sûr, Frank était le remède pour cela-il trouvait qu'elle était la plus belle femme de son existence.

"Ouah, cette robe est à tomber!", s'exclama Frank. Elle faillit lui dire qu'il l'avait déjà vue dans cette robe, mais préféra ne rien dire.

Même après avoir fait le trajet jusqu'au restaurant, Jan se sentait encore bien ballonnee.
Elle retrouva de l'appétit lorsque son menu fut servi néanmoins, et réussit à avaler un bon repas. Elle allait faire l'impasse sur le dessert, mais il se trouva que celui proposé était un tiramisu, son préféré sur la Terre entière, et elle ne pouvait que l'avoir.

"Je pensais que tu n'avais pas faim?", taquina Frank.
"Je n'ai pas besoin d'avoir faim pour manger ici." répondit-elle en souriant.

Lorsqu'il rentrèrent chez eux, Frank se déshabilla et se mit au lit rapidement et regarda sa femme faire de même (comme s'il aurait pu faire autrement)

"Non mais, regarde-moi cette bedaine!", dit-il en riant.

Jan regarda son ventre inhabituellement gonflé. Elle ne pouvait qu'en rire également-cela semblait incongru sur son petit corps tout mince.

"Si tu continues comme ça, tu deviendras grosse, ma fille !"

Jan rougissait en se rappelant de ses vieux fantasmes.

"Ce sera de ta faute si je le deviens!" maintenant faisant la moue. "Tu m'emmènes toujours dans des restaurants à la mode et tu  laisses tous ces restes de hors d'oeuvres qui font grossir en bas.
-Tu as raison, dit Frank, je suis désolé. Tu sais quoi? Quand j'irai à Peoria (banlieue de Chicago, note du traducteur Wink ), je prendrai la clé pour que tu ne puisses pas descendre dans le local. Tu auras comme ça trois semaines entières sans restaurants ni restes à manger!
-Ah oui c'est vrai! J'avais oublié ce truc de consultant, c'est bien demain?"
-Ouais!
-Et tu peux vraiment pas m'emmener?
-Si je pourrais, mais c'est Peoria, en hiver. (Le climat est très rude dans cette partie des Etats-Unis, autre note du traducteur). Et je travaillerai seize heures par jour. En plus, j'ai besoin de toi ici pour ce contrôle fiscal. Et qu'en est-il de tes cours de français?
-Mais tu vas me manquer!
-Je sais , je sais! Ce sera mieux comme ça. Je sais que je ne pourrais pas faire mes seize heures de travail dues si tu es à mes côtés.

Entre temps, elle avait fini de se déshabiller et il était en train de la caresser.
"Tu es tellement distrayante que nous serions coincés à Peoria pendant des mois!"
Il embrassa un de ses tétons qui immédiatement se tendit, en érection.
"Woahou, toujours prête, hein?!" dit-il en la poussant dans le lit avec lui.

Après que Frank fut parti le matin suivant, elle se regarda de nouveau dans le miroir avec attention. Avec consternation, elle remarqua qu'il lui restait un peu de ventre.
Mais elle se tint bien pendant le reste de la journée, et le matin suivant, un samedi, tout avait disparu.

Avec quelque fébrilité, elle se pesa pour la première fois depuis un mois. Elle poussa un cri quand la balance s'arrêta à 125(livres, un peu moins de 57 kilos, ndt)-soit 6 livres de plus(un peu plus de 2,5 kg, ndt itou) que ce qu'elle a jamais pesé auparavant!
Pas étonnant que la robe était serrée! Elle allait vraiment devoir faire attention à partir de maintenant.

Cet après-midi là, sentant comme un petit creux-son déjeuner de régime n'avait pas fait grand-chose pour la rassasier et il n'y avait rien d'autre à manger dans la maison-elle jeta un oeil par le trou de la serrure de la porte qui donnait vers la pièce du bas. Frank s'était bien rappelé d'emporter la clé. Pas de tentation de ce côté-là. Elle regarda par la fenêtre, le temps était triste, froid et pluvieux.
Cela ne l'incita pas à faire des courses chez l'épicier, d'autant plus qu'elle ne savait pas conduire-Frank n'arrêtait pas de lui promettre de lui apprendre- et qu'elle aurait dû prendre le bus. Dans un moment d'absence, elle essaya d'ouvrir la porte du bas.
Elle n'était pas fermée!

"Maudit Frank!" jura-t-elle mais en se dépêchant de descendre avec curiosité. Cette fois-là, elle ne s'embarrassa pas d'assiettes, elle prit carrément un plateau et l'emporta en haut.

"Dès que j'aurai fini ce plateau, je verrouille la porte!", pensa-t-elle tout en se goinfrant joyeusement devant la télévision. Elle en avait fini la moitié quand elle se rendit compte qu'elle était arrivée à ces mini-éclairs au chocolat qui avaient l'air tout simplement divins; mais il n'y en avait que deux. Elle descendit en chercher d'autres, mais elle entendit des employés venir avant qu'elle ait eu le temps de faire son choix. Elle était seulement vêtue d'une nuisette-elle ne s'habillait jamais complètement un samedi pluvieux. Elle prit donc directement le plateau en se hâtant de remonter avant que quelqu'un ne la voie.

Heureusement il y avait beaucoup d'éclairs, et aussi de ces sortes de sushis au homard. Elle eut fini les deux plateaux avant de s'en rendre compte, et si cela était possible, son ventre était encore plus gonflé que la dernière fois.

Les mots de Frank résonnaient dans sa tête: "Si tu continues comme ça, tu deviendras grosse ma fille!" et ça l'allumait énormément. Elle trouva cela surprenant-elle ne s'était jamais sentie aussi excitée sexuellement sans un amant à ses côtés. Par curiosité, elle se toucha-elle était trempée à cet endroit. Sa main heurta le clitoris, oh que c'était bon! Elle se sentait coupable, elle ne se masturbait presque jamais. D'habitude ça ne marchait pas aussi bien. Mais d'une certaine façon, cette bedaine naissante l'excitait énormément. Elle la toucha doucement, oh c'était bon,  bientôt elle se trouva en train de se caresser fiévreusement et avant de s'en apercevoir eut un merveilleux orgasme.

"Wow, pensa-t-elle, abasourdie, je l'ai fait!"

Parce qu'elle  n'avait jamais réussi à avoir un orgasme par elle-même. Le lendemain, elle se trouva embarrassée au delà du possible, mais décida d'acheter des films X et un vibromasseur.

Les vidéos etaient bien, le vibro plutôt amusant, mais elle découvrit  plus tard cette après-midi là qu'elle n'était pas trop emballée. Après un petit moment, alors qu'elle était dans la salle de bain, elle décida de se peser. Cette fois-ci, la balance passa sans problème la barre des 125 et s'approchait dangereusement des 127.
"Je suis vraiment en train de grossir", pensa-t-elle, mais avant qu'elle eut le temps de s'en agacer, elle sentit un frisson de désir lui parcourir l'échine. Elle se tourna directement vers le vibromasseur. Cela marcha plutôt bien, et l'amena au bord de ça, mais elle était incapable de jouir avant de penser:" Je devrait peut-être prendre de plateaux de hors-d'oeuvre". C'était presque ça! "Je vais les prendre ces deux plateaux!". CA allait le faire, et alors qu'elle s'imaginait manger deux autres plateaux de hors d'oeuvres et la prise de poids qui en résulterait, elle était de nouveau envahie par cette vague d'intense plaisir sexuel. Autant elle aimait faire l'amour à Frank, autant cela était mieux, elle pouvait prendre autant de temps qu'elle voulait, et n'avait pas à ce soucier de ce que Frank aurait à lui dire.
Elle alla chercher ces deux plateaux qu'elle s'était promise, d'une certaine manière, elle ne s'était jamais tenue à verrouiller la porte. Heureusement, il y avait plein de ces mini-éclairs, et aussi, elle le découvrit, une sorte de délicieuses saucisses qu'elle. n'avait jamais goûté. Son ventre commença son expansion une fois de plus. Elle était excitée en pensant à ce que Frank aurait dit en la voyant. Elle se masturba en mangeant et atteint l'orgasme en finissant le dernier hors d'oeuvre.

Elle s'allongea sur le canapé avec une sorte de stupeur béate, puis commença à s'inquiéter.

"Ça suffit, dit-elle, c'est la dernière fois que je fais celà"

Elle alla pour verrouiller la porte, mais sur le chemin, une partie de la nourriture descendit et elle rota, très discrètement bien sûr. Elle réalisa qu'elle avait toujours un peu de place dans l'estomac. Elle descendit se chercher un troisième plateau. Elle se demanda si c'était possible d'avoir un orgasme trois fois dans une même journée.

Ça l'était.

Le lundi matin, allongée dans son lit, son ventre encore quelque peu gonflé, elle se demanda quelle était la part de nourriture non encore digérée et celle de gras en train de se déposer.

"Je vais vraiment être sage aujourd'hui" se dit-elle en se levant pour bloquer la porte. En y arrivant, elle se rendit compte qu'il n'y avait pas moyen de le faire en s'y prenant du côté de la cuisine, elle devait descendre, fermer la porte,  traverser entièrement le local des employés, sortir par la grande porte et remonter chez elle.
Elle ne voulait pas le faire en passant devant tout le monde et devoir expliquer ce qu'elle faisait ainsi.(En plus, elle était pour une raison obscure très timide devant les employés). Elle décida de s'en occuper ce soir-là, quand tout le monde serait parti.

Et elle l'aurait fait si un certain documentaire n'était pas passé à la Television l'après-midi même. Il s'agissait d'une tribu de Nouvelle-Guinée qui avait une très étrange coutume. Quand les jeunes filles atteignaient l'âge nubile, elles étaient enfermées dans des cages pour les maintenir inactives et très bien nourries. Elles n'étaient pas autorisées à sortir des cages avant d'être devenues grosses. Une grosse épouse était une marque d'un rang social élevé, plus elle était grosse, mieux c'était.

Le ton du narrateur du documentaire sonnait affreusement désapprobateur, mais un seul coup d'oeil à ces jeunes femmes dodues, à peine habillées, en train de se gaver l'exciterent bien plus que tous les films coquins qu'elle avait vu jusqu'à maintenant.
Elle eut immédiatement très chaud, et se sentant à la fois en sueur et hésitante, elle se masturba à nouveau.
"Oh, mon..." se dit elle après un magnifique orgasme. "Ce serait merveilleux si je pouvais faire comme ces filles. Devenir grosse parce que ce serait ce que l'on voudrait de moi...Seulement manger et manger encore..." Elle se sentit de nouveau très chaude...mais n'arriva pas vraiment à atteindre un second orgasme."Peut-être qu'un plateau ou deux aideraient?"

"Je dois vraiment fermer cette fichue porte" soupira-t-elle le matin suivant, montant sur la balance en pensant que le dégoût d'elle-même lui inspirerait d'arrêter de manger autant. Cette fois-là, le nombre s'arrêta vers le côté gras du 127.
"Pas si mal!" Elle eut alors une idée. Frank était parti pour trois semaines, elle se dit qu'elle pouvait prendre du poids pendant une semaine, et le reperdre pendant les deux semaines restantes et revenir à la normale pour son retour. Et puis deux ou trois livres de plus ne peuvent pas me faire de mal...
Rien que cette pensée l'envoya vers son vibromasseur.

Le samedi suivant, quatre jours, cinq livres et d'innombrables heures de merveilleux repas, elle se trouva à se regarder l'air déprimé devant la glace. À 132 livres, elle n'était pas grosse, pas même dodue, mais il y avait une fine couche molle sur son corps qui ne s'y était jamais trouvée jusqu'à présent. En plus, son ventre, étant pour une fois plus ou moins vide, n'avait pas atteint le stade de la bedaine, mais c'est comme s'il y avait postulé pour un tel emploi.

Elle se trouvait contradictoirement fière et honteuse d'un tel excès de gras. Elle était confuse, mais ce qu'elle savait, c'est ce qu'allait être le régime à venir. Une torture.

"C'est de la faute de Frank, gémissait-elle, pourquoi n'avait-il pas pu fermer la porte! Le con!"(et un gros mot, un, le traducteur s'excuse pour ces trois lettres, traduction fidèle de l'anglais)

Elle eut une inspiration. Pourquoi pas lui donner une leçon? Sûrement, elle pourrait commencer le régime une fois qu'il serait revenu, mais pourquoi pas lui donner un avant-goût d'a quel point sa femme pourrait devenir grosse s'il ne faisait pas attention? Elle pourrait bien prendre dix livres d'ici-là. Cette pensée lui donna immédiatement des titillements provenant de ses régions intimes, elle descendit tout de suite chercher un plateau.

Mais il n'y avait pas de restes ce matin-là. Trop impatiente pour attendre le bus, elle appela un taxi pour faire des courses de nourriture. Elle se saucissonna dans sa plus grande paire de jeans et réussit à boutonner tous les boutons sauf celui du haut. Elle dut prendre un t-shirt ample pour le draper au-dessus de son pantalon.

Elle appela pour passer commande dans quelques uns de ses restaurants préférés et emmena ses achats sur la banquette arrière du taxi. Son jean était tellement serré qu'il lui donnait des poussées coquines à chaque fois que le taxi passait sur un nid-de-poule. Elle commença à manger en puisant dans les sacs en attendant le restaurant suivant.Elle trouva cela incroyablement érotique, avec un soupçon de malice. Elle se demanda si elle n'allait pas avoir un orgasme sur cette banquette.
Quand elle arriva au dernier restaurant, elle avait du défaire tout les boutons.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Self Discovery [Anglais]   Jeu 18 Sep 2014, 17:47

Je fus obligé de couper cette histoire en quatre.

Voici la suite, merci pour le compliment, votre majesté des muffins.

Avant d'aller au dernier restaurant, elle dut demander au chauffeur de taxi de l'emmener dans un magasin de vêtements.
"Pourriez-vous y entrer et chercher un pantalon extensible?
-Euh, pourquoi n'y allez-vous pas vous-même?
-Parce que j'ai une crise de pantalon!
-Qu'est-ce que c'est que ça?"
Elle était tellement embarrassée qu'elle en devint furieuse.
- Je suis trop grosse pour ce putain de pantalon, espèce de trou duc' obtus. (que celui qui n'a jamais prononcé de grossièretés en étant furieux me jette la première pierre).
Elle mit son nouveau pantalon pour entrer prendre la commande dans le dernier restaurant, un chinois. Le pantalon était un peu juste, mais au moins elle pouvait le porter. Il faisait maintenant trop doux pour son sweat-shirt (maillot de transpiration pour les puristes), elle le laissa donc dans le taxi.
"Jan!" entendit-elle alors qu'elle était en train de payer sa commande. Elle se retourna-c'était Leslie, une de ses demoiselles d'honneur. Elle ne l'avait pas revue depuis le mariage.
"Oh, salut Les! C'est chouette de te voir ici!"
Les yeux de Leslie étaient ronds quand elle regarda Jan.
"Eh bien, la vie de mariée te va bien, je suppose!, taquina-t-elle. Tu es vraiment en train de te rembourrer!"
Elle rougit, embarrassée mais en même temps bien aise qu'elle l'ait remarqué. Non seulement Jan avait pris du poids, mais cela était évident.
"Oui, c'est génial, dit Leslie, ça doit être très amusant d'être mariée à un traiteur."
Elle ne sut pas comment le prendre.
"Je dois vraiment rentrer!" dit Jan. "appelle-moi et ayons un déjeuner ensemble bientôt!"
Elle était tellement embarrassée qu'elle ne mangea rien sur la route vers la maison. Elle se dépêcha de se regarder devant le grand miroir de l'entrée, essayant d'imaginer comment elle avait pu apparaitre à Leslie. Le t-shirt (maillot en T pour les puristes toujours) et le pantalon extensible ne faisaient pas grand chose pour cacher les kilos pris (elle a pris suffisamment de livres pour que cela reste valable en kilogrammes), si effet il y avait ce serait plutôt de mettre en valeur ce début de bedaine et ces seins plus volumineux.

"Quelle truie je fais!", pensa-t-elle. "Et si je mange tous ces plats à emporter, je ne pourrais peut-être même pas enfiler ce pantalon."

Cela semblait être une merveilleuse idée.

Finalement le jour où Frank reviendrait se rapprocha. Elle s'allongea au lit, pesant le pour et le contre de sa situation. Elle avait eu trois semaines merveilleuses, d'une certaine façon, plus elle mangeait, plus la masturbation était intense, et plus le simple fait de manger gagnait en érotisme.

Mais plus elle raisonnait et plus la justification qu'elle s'était donnée pour justifier cette orgie auto-érotique paraissait ténue. Que se passerait-il si Frank était dégoûté? Et s'il cessait de l'aimer? Elle avait pris presque dix-huit livres depuis qu'il était parti. Correction-après ce festin d'adieu, cela ferait bien plus de dix-huit livres.
Gentiment, elle se caressa le ventre. Bien que ce n'était pas encore un gros ventre, il avait un embonpoint permanent qui ne pouvait etre nié. Elle avait aussi des poignées d'amour maintenant. Si elle se couchait sur le côté, un joli petit bourrelet de graisse se formait sur sa hanche. Expérimentalement, elle sentit ses seins. Il les aimerait bien, au moins. Ils avait toujours eu une jolie forme, mais elle avait souvent espéré qu'ils fussent plus gros. Maintenant, ils pouvaient plus que soutenir la comparaison avec la plupart des autres, à part les poitrines les plus généreuses des poitrines des modèles de la page centrale de Playboy.

Juste après, elle s'écroula. Elle s'était tellement inquiétée qu'elle n'en avait pas beaucoup dormi cette nuit-là. Elle ne se réveilla que pour voir Franck l'embrasser dans le cou et la caresser. Il s'était introduit dans la chambre, avait retiré ses vêtements et l'avait rejoint au lit!

"Lève-toi et resplendis, paresseuse!" dit-il "tu m'as tellement manqué que...hein?!"
Il avait atteint un de ses seins grassouillets. Sa main alla plus bas et il sentit le ventre dodu.

Abasourdi (le terme anglais vient du français étonné, mais a un sens beaucoup plus fort), il décida de le regarder attentivement. Et il commença à rire.

"Je pensais que j'avais pris la clé avec moi!
-Oui, mais tu as oublié de fermer la porte! Dit-elle en essayant d'adopter un ton méchant et accusateur. Alors j'ai voulu te donner une leçon."

Il se mit à rire encore plus fort.

"De quoi ris-tu?"

"Toi! Tu es zinzin! Pourquoi n'as-tu pas simplement essayé de verrouiller la porte?
-Je te l'ai dit, je me suis dit que si je grossissais un peu, je te donnerai une leçon!
-Dis-moi la vérité.
-Mais c'est la vérité!
-Alors pourquoi rougis-tu?
-Parce que tu es un tel crétin...
-Admets-le! Tu es une feedee!
-Qu'est-ce que c'est que ça?
C'est quelqu'un qui prend du plaisir sexuel en grossissant."
Elle était pétrifiée.
"Tu veux dire qu'il y en a d'autres comme moi?
-Oui.
-Comment as-tu su que j'étais une...feedee?
-Je l'ai suspecté le soir où je suis parti mais je n'étais pas sûr. Tu avais l'air toute allumée par ton ventre gonflé et mon commentaire là dessus. Ensuite, j'arrive aujourd'hui, il y a un vibromasseur dans le salon, des tonnes de plateaux à hors d'oeuvres vides  et des cartons de nourriture à emporter vides dans la cuisine, et des kilos en plus sur l'épouse dans la chambre. Tout se tient."
Il était en train de caresser ses parties génitales à ce moment précis, même si son vagin était fermé à double tour, sec et pas intéressé. Elle était cependant trop ébahie pour protester.

"Mais, tu n'es pas en colère ou quoi que ce soit?
-Mon Dieu, non! Je n'arrive pas à croire à quel point nous sommes chanceux!
-Pourquoi?
-Parce que je suis un feeder. J'aime engraisser les femmes. Je veux te gaver de bonnes choses bien riches jusqu'à ce que ton ventre gonfle et atteigne la taille d'un ballon de basket"
Il rit quand il vit que ces mots firent instantanément s'élargir et se détendre son vagin. Elle gémissait de plaisir alors qu'il la triturait de ses mains expertes (un autre de ses talents). Ils firent l'amour et c'était incroyablement bon. Elle ne pouvait normalement pas avoir d'orgasme le matin, mais maintenant cela venait rapidement et délicieusement.
"Mais pourquoi ne m'as-tu pas dit que tu étais un feeder?
-Parce que quand mon ex-épouse m'a quitté... je ne t'ai pas dit toute la vérité sur les raisons qui ont fait que ma précédente femme m'a quitté. Elle m'a quitté parce qu'elle devenait grosse.
-Tu veux dire que tu la gavais même si elle ne voulait pas?
-Non, pas exactement. Tu vois, je respectais son désir de perdre du poids et je ne cherchais pas à la tenter non plus. Mais elle avait quand même du mal à garder son poids vers le bas et c'était dur de mon côté. Je la complimentais quand elle perdait du poids, mais elle connaissait mes préférences et savait que le coeur n'y était pas. Et quand je sentais que son régime volait en éclats, je ne pouvais cacher ma joie et l'invitais à manger un repas bien gras, à prendre le petit déjeuner au lit et autres...Elle m'a finalement quitté parce qu'elle ne voulait pas être grosse.
J'ai donc décidé, que lorsque je serais finalement de nouveau marié, je cacherais mon côté feeder sous plusieurs couches. Mais maintenant que je sais que tu es une feedee, c'est trop beau pour le cacher encore. Tu vois ce que je veux dire?
-Euh, j'ai décroché quand tu parlais de petit déjeuner au lit. De quoi s'agissait-il au juste?"
Frank eut un large sourire.
"Attends une minute, je te montre!"
Il la gava de café, d'omelettes au fromage, de saucisses, et de gaufres à la myrtille nappées de chantilly jusqu'à ce que son ventre atteigne une taille record. Elle le lui montra et se sentit fière quand ses yeux s'illuminerent d'admiration. Ils firent de nouveau l'amour, plus lentement et tendrement que la fois d'avant.
Wow, s'écria-t-elle, c'était la meilleure jusqu'ici!
Le lundi matin, celui juste après le meilleur weekend (la meilleure fin de semaine pour les Québécois qui ont tout bon) de sa vie (celui où Jan découvrit que son mari Frank était un feeder et qu'il découvrit qu'elle était une feedee), Jan se réveilla au son de Frank en train de s'habiller.
"Pardon de te réveiller, bébé, dit doucement Frank, mais je dois aller travailler!"
Elle réussit à mimer un grognement moqueur.
"CA veut dire qu'il n'y aura pas de petit déjeuner au lit?"
Il sourit.
"J'ai peur que non, mais garde cet appétit néammoins! Parce que ce soir,  je de ferai manger un dîner au lit que tu n'oublieras jamais!
-OK! Oh merde! en s'assseyant soudainement.
-Quel est le problème?
-Je suis supposée avoir un déjeuner avec ma mère aujourd'hui! Elle va halluciner quand elle va voir à quel point je suis grasse! Que vais-je faire?
-Porter des vêtements amples?
-Allons donc! Je ne l'ai pas vue depuis le mariage!"
Frank regarda la jeune mariée mince et souriante dans le cadre photo et la compara à la femme dodue et renfrognée sur le lit. Il s'asseya en face d'elle et l'embrassa.
"Tu n'as qu'à lui dire que tu n'est pas sûre, que je suis un cannibale et que tu crois que je t'engraisse avant de te manger comme plat de résistance pour mon prochain festin!
-Allez! Sois sérieux!
-Eh bien, tu pourrais décaler ton repas de plusieurs semaines et faire régime frénétiquement jusqu'à revenir à ton toi d'avant!
Elle leva ses yeux au ciel.
"J'ai dit,sérieux!
-D'accord! Tu pourrais lui dire la vérité...
-Que je grossis exprès parce que ça m'excite moi et mon mari?
-Je crois que j'aime l'idée, en tout cas que la partie où je dis que je grossis exprès.
Elle trouverait ça tellement irrationnel qu'elle ne trouverait rien pour me disputer. Mais elle trouverait également cela tellement bizarre...aucune autre idée?
-Ummm, et pourquoi tu ne raconterais pas l'histoire que tu as essayé de me vendre?
Que tu as pris du poids pour m'apprendre à ne pas laisser la porte vers les restes ouverte?
-Et comment je serais sensée expliquer les trente prochaineslivres?
-Vraiment? fit Frank avec un rictus joyeux. Tu comptes prendre trente autres livres?
-Je crois. Je veux dire, je pense que c'est inévitable, non?
-À quel point va tu devenir grasse, de toute façon?"
Elle frissonna et lui donna un sourire timide. "Je ne sais pas, à quel point veux-tu que je devienne grosse?
-Mon Dieu, dit-il en se déshabillant et en retournant au lit, quelle magnifique réponse!
-Tu vas être en retard! lui dit-elle avec un sourire coquin.
-Tu as sacrément raison! Je le suis!

Plus tard elle alla se chercher une robe pour aller rencontrer sa mère.
Elle ne revint pas du nombre de tailles qu'elle avait dû sauter pour trouver celle qui lui convenait. (Il y a beaucoup plus de tailles différentes aux Etats-Unis qu'en France pour les femmes. Le 4 correspond à un 34 en France; il existe des tailles 0 et même 00, imaginez les anorexiques! Pour passer du 34 au 36, on passe à la taille 5 puis 6. Notre héroïne doit être passée du 34-36 au 44, surtout au niveau du ventre, fin du cours de mode féminine)

"Je vais devoir acheter bientôt dans les magasins pour grosses!" pensa-t-elle.

Elle essaya de trouver des vêtements qui cacheraient ses rondeurs mais ils la faisait ressembler à quelqu'un qui avait besoin de cacher ses rondeurs, c'est-à-dire la rendait plus grasse qu'elle ne l'était. Elle décida de prendre le contrepied, faisant la présomption que la prise de poids était belle, et trouva une belle presque immédiatement.

Elle se pressa pour rencontrer sa mère le restaurant était à l'autre bout du centre commercia. C'était dur de ne pas laisser ses cuisses nouvellement rembourrées frotter l'une contre l'autre.


Dernière édition par fossilman232010 le Dim 21 Sep 2014, 18:44, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
lordmuffin
Ventre proéminent


Masculin Nombre de messages : 299
Age : 27
Localisation : Paris
loisir : Régner en maître sur les muffins
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: Self Discovery [Anglais]   Jeu 18 Sep 2014, 20:55

Beau travail ! A quand la suite ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Self Discovery [Anglais]   Ven 19 Sep 2014, 02:21

...mais elle trouvait le soupir du fin matériau de ses bas consécutif à cela érotique. Dommage qu'elle n'ait pas pu les enlever aux toilettes, mais sa mère était là.

Salut M'man! Sa mère était pétrifiée. Ça pour sûr, elle était étonnée.

"Jan! Cria sa mère. Quoi? Comment?

La serveuse vint et les installa à leur table. Jan se ressassa les deux règles qu'elle s'était faites, ne pas s'excuser et ne pas promettre.

"Jan, dit sa mère qui n'était pas adapte de vains mots, tu deviens grosse!"

Elle rougissait d'embarrassement, mais aussi d'une sorte de vague excitation érotique.

"je sais, M'man, c'est parce que je mange beaucoup en ce moment", dit Jan pendant que la serveuse arrivait prendre la commande pour le déjeuner.

Jan était trop poule mouillée pour manger comme une truie sous les yeux de sa mère néanmoins, et se limita à une salade Caesar et un verre de vin.
Mais pourquoi manges-tu autant?
Jan frissonna.
Parce que c'est amusant!
Mais tu grossis!
Je croyais que nous avions déjà établi ce point.
Ne réponds pas à ta mère!
Quel était ta question déjà?
Pourquoi manges-tu autant si ça te fait grossir?
C'est amusant et ça ne me fait rien de grossir.
Et Frank, qu'est-ce qu'il en pense?
Ça ne lui fait rien non plus!

Mais sa mère revenait dessus encore et encore. Le temps passant, ça devenait de plus en plus agaçant.

"Bien, vois cela de ce côté. Tu as toujours voulu que je sois mannequin, pas vrai? Et pourquoi ne deviendrais-je pas mannequin grande taille?"

Sa mère prit une pause, elle avait l'air choquée.


"Vraiment? Tu le ferais?
-euh, sûrement? Pourquoi pas?
-Tu sais quoi?
-Je crois que ça pourrait le faire.
-Tu le penses?
-Oui, à part que tu es trop fine. Tu devrais vraiment avoir plus que cette salade. Que penses-tu du steak (imaginez-le de taille typiquement américaine)? Ils servent ça avec une pomme de terre au four, avec plein de beurre et de la sauce blanche (difficile de traduire sour cream correctement-imaginez une énorme pomme de terre en robe des champs et sa sauce)

Frank riait quand il entendit cette histoire.

"Je le crois pas! Ta mère veut que tu grossisses?
-Elle m'a commande cet énorme déjeuner, et a tenu à me faire venir le plateau de desserts après ça. Elle m'a fait choisir le plus gros et le plus visqueux.
-J'espère que tu n'es pas trop pleine pour un dîner au lit!
-Bien sûr que non!
Frank l'embrassa tôt pour lui dire au revoir le matin suivant. Il devait prendre l'avion pour revenir à Peoria pour affaires. (Cela explique la pluie froide où habite notre couple modèle alors qu'il gèlerait à pierre fendre au même moment à Peoria)
Non, ne te lève pas! dit-il. Ne fais que te relaxer!
Tu vas me manquer! dit-elle .Je vais même commencer à pleurnicher...
Noie ton chagrin dans la nourriture! Répondit-il en tapotant son ventre moelleux
T'inquiètes pas, je serai beaucoup plus dodue quand tu reviendras!
Mon Dieu, tu es trop bonne pour être vraie. Peux-tu?...
Me peser? Bien sûr!

Il adorait la voir se peser. Il l'aida à se lever pour aller à la balance (elle commençait à devenir assez lourde pour aimer avoir besoin d'aide) et la suivit vers la salle de bains.

Elle monta sur la vieille balance à aiguille-d'une certaine façon, c'était plus sexy qu'une électronique: la façon dont cela craquait plus sous son poids, le fait que l'aiguille montait de plus en plus vite à chaque livre qu'elle prenait, le suspense (moment en suspens en bon français) quand l'aiguille ralentissait et s'arrêtait  son poids réel...

"Cent...cinquante...et une livres, souffla Frank, soit trente-deux de plus depuis que nous sommes mariés. Vraiment, merci beaucoup!" Il commença à l'embrasser et à la caresser...

"Tu vas être en retard pour ton avion, bébé!
-Oh, MERDE ! dit-il en regardant sa montre. Il l'embrassa une fois de plus puis s'envola."

Dans un certain sens, elle préférait qu'il soit parti. Quand il était là, il pouvait surgir à des moments aléatoires, et elle était trop embarrassée pour se servir de son vibromasseur, à moins d'être sûre d'avoir la place pour elle toute seule. Aussi, quand Frank était là, elle devait faire attention de ne pas trop manger pendant la journée car il aimait la faire beaucoup manger quand il l'emmenait manger dehors ou lui apportait le dîner au lit. Une fois qu'il était parti, elle pouvait se prélasser et manger autant qu'elle le voulait. Le picotement qu'elle avait ressenti quand elle s'était pesée (Frank n'était pas le seul à etre excité par le résultat) et qui était devenu plus fort lorsqu'il l'avait embrassée pour lui dire au revoir, était devenu un doux élancement clitoridien.

Elle se rua en bas pour prendre quelques hors d'oeuvres. Elle devait passer par un petit couloir où ils avaient collé une petite table. Mes hanches sont en train de s'élargir! Réalisa-t-elle-elles frottaient maintenant entre le mur et la table pendant qu'elle avançait.

Au moment où Frank avait conduit jusqu'à être hors de vue, elle était affalée sur le canapé du salon, mangeant les restes de la nuit précédente et utilisant son vibromasseur avec expérience. C'était du pur plaisir-elle prenait du poids, et non seulement son mari approuvait, mais samère même approuvait. Elle allait vraiment devenir grosse! Ces filles de Nouvelle Guinée ne lui arrivaient pas à la cheville!

Ce soir-là son amie Leslie appela.
"C'est toujours bon pour ce déjeuner?demanda Leslie
-Génial! Dit Jan. Et si on essayait ce nouvel endroit au centre commercial? Rockin' Robins?
Je voudrais voir ce que c'est!
-Toute la carte fait grossir là bas!
-Donc?
Leslie riait: Jan, t'es incroyable!"

Jan était un peu nerveuse à l'idée de rencontrer son amie Leslie le jour suivant. Elle portait sa nouvelle robe qui était déjà un peu boudinee.

Pour sûr, Leslie était stupéfaite.

"Est-ce que c'est vraiment toi?" dit-elle en faisant ressortir le ventre de Jan, en pinçant ses poignées d'amour bourgeonnantes, et même en pressant un petit peu un de ses seins.

"Heh, dit Jan, bien sûr que c'est moi, j'essaie de prendre quelques livres, je veux devenir modèle grande taille."

Leslie la regarda bouche bée.

"Vraiment?
-Oui, pourquoi pas? Et allons manger, je suis affamée."


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Self Discovery [Anglais]   Sam 20 Sep 2014, 22:39

Dois-je continuer et finir de traduire? Multiplier par 1,6 le nombre de mots d'une histoire assez longue, c'est fastidieux. Et en plus je me suis compliqué la tâche en essayant d'apporter des précisions.
Mise à jour: J'ai décidé de la finir, mais à l'avenir, je me contenterai de répondre aux demandes de définitions et de réponses à ce que l'on appelle des questions de civilisation, comme on a commencé à le faire dans une autre section du forum.

La fin, donc, de cette histoire.

Leslie regarda envieuse Jan en train de faire disparaître en apéritif des crevettes frites, un milkshake Kaluha (tiens, une idée de recette à poster dans la rubrique appropriée), un cheeseburger deluxe (hambourgeois au fromage complet pour les francophones purs et durs), des frites, un autre frappé, une tarte à la cerise. Elle allait même commander du cheesecake (gâteau au fromage blanc typique des Etats-Unis) mais sa robe était devenue si serrée qu'elle elle avait eu peur de la faire exploser.

"Tu as de la chance, dit Leslie, je souhaiterais pouvoir manger comme ça!
-Et pourquoi ne le peux-tu pas?
-J'ai trop peur de grossir. Mais toi tu t'en fiches, mieux tu veux devenir grosse.
-Je crois que j'y arrive, en plus, tu ne penses pas?" Demanda Jan en souriant. Elle se releva pour s'asseoir et tapota fièrement son ventre. Cela fit sauter la couture de sa robe au niveau du postérieur.
"Il se pourrait que je puisse avoir ce cheesecake maintenant!"

Deux matins plus tard, Jan s'admira dans le miroir. Si son ventre avait auparavant postulé pour un emploi de bedaine, on pouvait dire maintenant qu'il était bien avancé dans le programme d'apprentissage. Tout son corps avait un embonpoint luxuriant, une indication de gourmandise sensuelle qui l'excita immédiatement. Mais avant qu'elle puisse allumer le vibromasseur, le téléphone sonna. C'était sa mère.

"Jan, dit-elle, j'ai trouvé ce nouvel endroit génial pour notre déjeuner...
Est-ce que la nourriture fait grossir?
Bien sûr!" Depuis que Jan avait annoncé à sa mère son projet de devenir modèle grande taille, celle-ci avait eu l'intention de l'engraisser. "J'arrive et viens te prendre dans quinze minutes!
-Fais en sorte que ce soit une heure plutôt, dit Jan en se caressant avec le vibromasseur mais sans encore l'allumer, je dois m'occuper de quelque chose avant..."

Quelques mois plus tard, Jan se leva à onze heures du matin par le grondement de son gourmand d'estomac. C'était bien qu'elle n'ait pas à poser. Elle y avait été très bonne et avait eu beaucoup de travail, probablement parce qu'elle adorait être grosse et avait d'excellents retours de la part de Frank; elle se sentait belle et arrivait à le projeter devant la caméra.

Mais des mois de petits soins de la part de Frank avaient emporté leur dû- poser était devenu beaucoup de travail pour une personne aussi hédoniste que l'était devenue Jan. En outre, cela interférait avec ses passe-temps favoris: le sexe, la masturbation et manger. Elle en fut vite lassée. Et l'affaire de traiteur de Frank marchait si bien qu'ils n'avaient pas besoin de l'argent, donc elle quitta ce travail de modèle (ici soit je garde le verbe et j'apporte la précision indispensable en français, soit je traduis par démissionna).
Elle roula hors du lit (Frank avait eu la présence d'esprit de surélever le lit pour lui épargner l'effort de s'y soulever en dehors) et se dandina vers la salle de bain. Elle admira sa bedaine, belle, ronde, sensuelle, et ses seins pleins et inspirant la luxure dans le miroir pendant qu'elle se pesait. L'aiguille s'arrêta juste avant 180. Le poids qu'elle avait pris représentait la moitié de ce que Jan faisait avant de se marier avec Frank! Et elle avait pris les trente autres livres qu'elle avait promis à Frank.

"Devrais-je en prendre 30 de plus?"

Elle se regarda encore et essaya de se représenter avec trente livres de plus et se trouva immédiatement en train de s'exciter.

"Je devrais peut-être commencer tout de suite", pensa-t-elle avec bonheur. Son estomac gronda de gourmandise encore, comme pour accompagner le mouvement, et elle se dirigea pour descendre vers la cave pour prendre quelques hors d'oeuvres. Les escaliers craquaient et grincaient beaucoup plus que lorsqu'elle les emprunta pour la première fois.

Lorsqu'elle fut en bas, elle dut se tourner pour dépasser la table dans le hall; ses hanches étaient tout simplement trop larges pour passer de front. Et même de profil, ça passerait juste très bientôt. "Ne serait-ce pas amusant, pensa-t-elle en tressaillant, de devenir grosse au point de rester coincée en allant au réfrigérateur?"

Bientôt elle fut de nouveau en haut, en train de se gaver de hors-d'oeuvres, survolant les chaînes. Frank avait récemment placé un miroir à côté de la télévision, et incliné de telle façon que Jan puisse s'admirer depuis le canapé. Elle s'arrêta sur une chaîne de gymnastique. Cela la fitse sentir délicieusement coquine, cette façon qu'avaient toutes ces filles maigres faisant frénétiquement de l'exercice, essayant de devenir encore plusfines, alors qu'elle se nourrissait paresseusement de douceurs faisant grossir, regardant l'expansion de son ventre...où était-il ce vibromasseur déjà?


Dernière édition par fossilman232010 le Dim 21 Sep 2014, 18:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
toujy
Grassouillet


Masculin Nombre de messages : 143
Age : 26
Date d'inscription : 13/11/2010

MessageSujet: Re: Self Discovery [Anglais]   Dim 21 Sep 2014, 12:57

surpris !


Dernière édition par toujy le Lun 29 Déc 2014, 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Self Discovery [Anglais]   Dim 21 Sep 2014, 18:41

toujy a écrit:
Exellente traduction, Merci beaucoup !
Merci du compliment, j'ai ajouté celle du tout dernier paragraphe. Il s'agit d'une fin ouverte mais où une suite n'est pas indispensable, une fin bien pensée en tous cas.
Revenir en haut Aller en bas
Mollie
Obésité morbide


Féminin Nombre de messages : 656
Age : 22
profession : Pâtissière
Date d'inscription : 27/11/2012

MessageSujet: Re: Self Discovery [Anglais]   Lun 22 Sep 2014, 17:35

hey c'est bien cool comme histoire et bien traduit! Merci Fossilman!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Self Discovery [Anglais]   Lun 22 Sep 2014, 18:52

Encore une fois, merci!
Revenir en haut Aller en bas
lordmuffin
Ventre proéminent


Masculin Nombre de messages : 299
Age : 27
Localisation : Paris
loisir : Régner en maître sur les muffins
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: Self Discovery [Anglais]   Mar 23 Sep 2014, 00:10

Merci fossilman ! Beau travail de traduction, avec en prime les commentaires du traducteur très bienvenus.
Revenir en haut Aller en bas
Tjalmar
ADMIN


Masculin Nombre de messages : 1066
Age : 27
Localisation : Cevennes
profession : Botaniste
loisir : Botanique, jeux vidéos, faire la teuf!
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: Self Discovery [Anglais]   Sam 11 Oct 2014, 01:09

C'est vrai que maintenant que j'ai pris le temps de lire, ça déboite... Enorme boulot, merci Fossilman!

_________________
Plus d'arbres et moins de connards.
Revenir en haut Aller en bas
http://tjalmar.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Self Discovery [Anglais]   Aujourd'hui à 01:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Self Discovery [Anglais]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon Disco V8 anglais
» Le retour de Jesse James sur Discovery -Outlaw Garage A.S.S-
» DISCOVERY TDI ou TD5
» [ANG] La chute du modèle économique des clubs anglais ?
» controle technique anglais ! mot ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEEDEEFAT :: Feedees, Gainers en photos/vidéos ou à travers vos créations :: Litterature !-
Sauter vers: